•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un cartel du pain tranché?

Un consommateur au comptoir des produits réfrigérés

Un consommateur au comptoir des produits réfrigérés

Photo : Associated Press / LM Otero

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Bureau de la concurrence affirme avoir fait des perquisitions dans les bureaux de certaines entreprises dans le cadre d'une enquête criminelle liée à un système allégué de fixation des prix. Des communiqués de certaines des plus grandes chaînes de supermarchés au pays avaient précédé la mise au point de l'organisme de réglementation.

Le Bureau de la concurrence a indiqué que la Cour supérieure de l'Ontario à Ottawa avait accordé des mandats de perquisition en fonction de motifs raisonnables de croire que certains individus et certaines compagnies ont pris part à des activités enfreignant la Loi sur la concurrence.

La porte-parole Marie-France Faucher a affirmé que les responsables du Bureau menaient des recherches et rassemblaient les éléments pour établir les faits.

Elle a indiqué qu'il n'y avait pas, pour l'instant, de conclusion de mauvaises pratiques, qu'aucune accusation n'était portée et qu'elle ne pouvait pas révéler davantage de précisions, étant donné la confidentialité des enquêtes.

Metro a indiqué par voie de communiqué être au courant que le Bureau de la concurrence mène une enquête relativement à la « fourniture de pain commercial », ajoutant qu'elle vise « certains fournisseurs et détaillants canadiens ».

Collaboration

Metro a dit collaborer « pleinement » avec les autorités, sans donner de détails. La chaîne de supermarchés a soutenu que le respect des lois était fondamental pour l'organisation et qu'elle a un code de conduite s'appliquant à tous les employés.

Loblaw et George Weston ont confirmé être au courant d'une enquête dans l'industrie par le Bureau de la concurrence visant un stratagème allégué de fixation des prix à propos de certains produits de pain emballés.

George Weston et Loblaw ont dit dans un communiqué conjoint qu'ils coopéraient pleinement à l'enquête.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !