•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La population du caribou boréal en déclin

Un caribou au Canada.
Un caribou boréal Photo: iStock

La population totale du caribou boréal (ou caribou des bois) continue son déclin.

En Ontario, les populations locales sont en baisse dans huit des neuf aires de répartition. C'est ce que révèle un rapport du ministère de l’Environnement du Canada sur les progrès de rétablissement des populations du caribou.

L'habitat du caribou s'étale sur neuf provinces et territoires, et leurs gouvernements respectifs devaient établir des plans pour protéger et rétablir l'espèce d'ici octobre 2017. Le constat du rapport est clair : « Aucune des provinces et aucun des territoires n'a pleinement rencontré l'échéance. »

En vertu de la loi sur les espèces en péril, les gouvernements fédéraux, provinciaux et territoriaux doivent publier un rapport tous les 5 ans sur le programme de rétablissement du caribou des bois au pays. Le programme visant à élaborer des plans pour protéger l'habitat du caribou a été mis en place en 2012.

Ce n'est pas très surprenant pour la directrice de la planification de la conservation de Wildlands League, Anna Baggio.

[Les gouvernements] ont échoué misérablement. C'est inacceptable. Il faut les tenir responsables. C'est pourquoi ce type de rapports est important.

Anna Baggio, directrice de la planification de la conservation de Wildlands League

Selon elle, si les provinces et territoires ne remplissent pas leur mandat, c'est au fédéral de leur forcer la main.

Environnement et Changement climatique Canada reconnait d'ailleurs que davantage doit être fait. « L'élaboration d'un plan par aire de répartition est une tâche complexe. Pour soutenir les provinces et territoires, on a élaboré en 2016 des lignes directrices », explique la directrice régionale pour le Québec, Marie-Josée Couture.

L'Ontario un mauvais joueur

Aux yeux de l'organisme Wildlands League, l'Ontario est l'une des pires juridictions.

Mme Baggio explique d'abord que la province refuse d'inclure le caribou boréal sous sa propre loi des espèces en voie de disparition, une loi à laquelle elle se permet de nombreuses entorses pour émettre des permis de développement industriel, ajoute-t-elle.

Le caribou boréal est inscrit sur la liste des espèces menacées de la Loi sur les espèces en péril du Canada depuis 2003.
Son adhésion avait été évaluée en 2008 en Ontario, puis rejetée.

Par courriel, le ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario souligne avoir investi 11 millions de dollars durant les dernières années pour son plan de protection du caribou boréal.

La porte-parole, Jolanta Kowalski, ajoute que le secteur forestier est important « pour le bien-être économique et social de plusieurs communautés ontariennes, particulièrement dans les régions rurales du nord de la province ».

De son côté, l'Association des produits forestiers du Canada se dit heureuse d’avoir accès aux données contenues dans le rapport. Le vice-président, Robert Laroque, explique qu'avec des données plus récentes et complètes, il sera plus facile pour l'industrie de travailler avec les gouvernements.

Les loups, la principale menace

Selon le rapport, la majorité des cas de mortalité du caribou boréal au pays sont associés à la prédation des loups. Le développement industriel et les incendies de forêt détériorent et fragmentent leur habitat naturel ce qui augmente le nombre de prédateurs sur les territoires.

Le document indique aussi que le rétablissement de toutes les populations locales prendra des décennies.

Nord de l'Ontario

Animaux