•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 4000 patients dans les couloirs de l’Hôpital Civic de Brampton l’an dernier

L'hôpital de Brampton
L'Hôpital Civic de Brampton Photo: Radio-Canada / Vedran Lesic

Une note de breffage rédigée par l'ancienne PDG par intérim de William Osler Health System, Joanne Flewwelling, souligne que des patients sont restés dans les couloirs de 40 à 70 heures.

Un texte de Claudine Brulé

Le William Osler Health System est l'organisation qui gère l'Hôpital Civic.

Le document était destiné au chef de la direction du Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) du Centre-Ouest, Scott McLeod. Mme Flewwelling y mentionne que d’avril 2016 à avril 2017, 4352 patients ont dû être placés dans des corridors, faute de place dans les chambres. C’est une moyenne de 12 patients par jour.

Le document a été obtenu par le NPD qui dénonce l’engorgement dans les hôpitaux ontariens. Le NPD compte questionner le gouvernement sur ces chiffres en chambre mardi.

De janvier à avril cette année, le « code Gridlock » [NDLR :« code embouteillage »] a été déclaré pour un total de 65 jours. Durant ces périodes, les patients pouvaient passer jusqu’à quatre jours aux urgences en attente d’un lit.

Les patients dans les couloirs entendent beaucoup de bruit et ont peu d’intimité, ce qui a un impact négatif sur leur expérience et sur la qualité des soins et peut prolonger la durée des séjours.

Joanne Flewwelling, ancienne PDG par intérim de William Osler Health System, dans une note de breffage

En avril, CBC rapportait qu’une patiente en douleurs avait passé cinq jours dans le corridor. L’hôpital disait alors qu’il recevait plus de 350 patients par jour aux urgences, soit 100 de plus que sa capacité.

Mme Flewwelling écrit que pour répondre à la demande, l’hôpital devrait ouvrir 30 lits, ce qui entraînerait des dépenses annuelles supplémentaires de 8 millions de dollars.

Elle note aussi que deux salles d’opération sur 18 ne sont pas fonctionnelles. Elles pourraient aider à réduire les temps d’attente, mais 3 millions de dollars seraient nécessaires pour leur remise en état.

L’Hôpital Civic de Brampton a ouvert ses portes en 2007 et, deux ans plus tard, traitait 100 000 patients par année, soit 10 % de plus que sa capacité.

La demande pour les services a augmenté par la suite de 35 % en six ans.

Lors du dernier exercice financier, l’Hôpital Civic de Brampton a comptabilisé 138 000 visites.

L’ex-PDG par intérim précise que 25 millions de dollars avaient été demandés à la province en 2013 pour faire face à l’augmentation de la clientèle.

Le gouvernement ontarien avait accordé un peu plus de 17 millions de dollars pour entre autres ajouter 29 lits et une salle d’opération.

Toronto

Politique provinciale