•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Algoma : la Première Nation de Missanabie pourrait gérer son train

Le portrait d'une femme

Riley Smith

Photo : Radio-Canada / Olivia Stefanovich/CBC News

CBC News

La Première Nation crie de Missanabie est sur la bonne voie et pourrait devenir la première Première Nation à avoir son propre train en Ontario.

Le groupe est en pourparlers avec le Canadien National et Transports Canada dans le but de renouveler le service ferroviaire Algoma, qui se déplaçait entre Sault Ste. Marie et Hearst jusqu'à ce qu'il perde son financement en 2014.

Depuis lors, une coalition composée de résidents de la région, de représentants municipaux, de Premières Nations et d'entreprises travaille à la restauration du service.

Selon Riley Smith, qui travaille avec la Première Nation à la finalisation des plans, le transport de passagers est presque une nécessité pour les entreprises et les habitants des collectivités du Nord. Des trains de marchandises y circulent encore.

« C’est vraiment injuste envers la région d'Algoma qu’il n’y ait pas (de train passager) », affirme Mme Smith. « Ça isole beaucoup de ces endroits. »

En mars 2014, le gouvernement fédéral avait annoncé que le CN mettrait un terme à la route Algoma, affirmant qu'elle n'avait pas atteint ses objectifs de rendement.

Puis, en avril 2015, le gouvernement fédéral avait octroyé un financement de 5,3 millions de dollars à Railmark dans le but de maintenir le service, en difficulté, pour trois ans de plus.

Le CN a finalement repris le contrôle du service après que Railmark eut été mêlé à des problèmes juridiques entourant le transport des passagers.

« [Le train desservira] des endroits, traditionnellement, où les Premières Nations ont chassé et qui ont été utilisés comme territoire traditionnel, mais aussi où le Groupe des Sept a peint », selon Mme Smith.

Le retour de ce train passager aurait aussi des retombées économiques.

Selon Mme Smith, entre 170 et 220 emplois directs et indirects seraient créés si le service de trains de voyageurs d'Algoma était renouvelé.

Nord de l'Ontario

Transports