•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec finance une stratégie numérique en prévention du suicide

L'Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) veut utiliser les nouvelles technologies pour aider les personnes en détresse.

L'Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) veut utiliser les nouvelles technologies pour aider les personnes en détresse.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le gouvernement du Québec accorde 5 millions de dollars à l'Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) pour élaborer une stratégie numérique. L'objectif est de repérer plus facilement les personnes vulnérables sur les réseaux sociaux.

« Les personnes suicidaires lancent souvent des messages avant de passer à l'acte. Certaines le font dans des environnements virtuels et relativement anonymes comme les réseaux sociaux », explique le directeur général de l'AQPS, Jérôme Gaudreault.

L’Association veut mettre au point de nouvelles méthodes qui lui permettront de mieux repérer les personnes en détresse en ligne pour leur offrir de l'aide.

Avec les services en ligne, nous comblerons un vide et nous éviterons que des personnes tombent entre les mailles du filet.

Jérôme Gaudreault, directeur général de l'AQPS

La ministre déléguée à la Santé publique, Lucie Charlebois, souligne que le web est une plateforme largement utilisée et qu’il s’agit d’un moyen efficace pour joindre les personnes vulnérables.

« Chaque suicide est un suicide de trop, et il est de notre devoir de veiller à soutenir ces personnes par les différents moyens à notre disposition », dit-elle.

Ressource d'aide en prévention du suicide

Si vous avez besoin d'aide pour vous ou pour un de vos proches, contactez le 1 866 APPELLE (277-3553) et votre appel sera acheminé à la ressource de votre région au Québec. Pour le reste du pays, consultez le site de l'Association canadienne pour la prévention du suicide (Nouvelle fenêtre).

Travailler avec les géants du web

Le directeur général de l'AQPS, Jérôme Gaudreault

Le directeur général de l'AQPS, Jérôme Gaudreault

Photo : Radio-Canada

L’APQS n’a pas encore précisé quels moyens seront utilisés, mais elle compte travailler avec les géants du web, des entreprises comme Facebook, Twitter et Google.

« On peut travailler avec les compagnies propriétaires de ces plateformes-là pour mettre en place des algorithmes pour proposer des moyens d’aide », explique M. Gaudreault.

Selon les études, le fait d'offrir des services numériques dans une région entraîne une hausse des demandes d'aide, ajoute-t-il.

Par exemple, l’AQPS pourrait proposer des publicités préventives aux internautes qui font des recherches sur le suicide.

Cette initiative, proposée par l’Association, nécessitera la collaboration de plusieurs spécialistes en prévention du suicide et des nouvelles technologies.

Un comité formé d’experts travaille déjà depuis quelques mois sur cette stratégie numérique. Ces nouveaux outils seront déployés dans toutes les régions du Québec et seront graduellement accessibles d’ici le printemps 2018.

Santé mentale

Société