•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une autre école de la CSDM fermera à cause des moisissures

L'entrée principale de l'Académie de Roberval.
Un problème de moisissures à l'Académie de Roberval forcera le déménagement des étudiants après les vacances de Noël. Photo: Radio-Canada

La vétusté de certaines écoles à Montréal continue de poser problème. Cette fois, c'est l'Académie de Roberval, une école secondaire de 574 élèves dans le quartier Villeray, qui va fermer à cause d'un problème de moisissures. Les élèves vont être déplacés temporairement dès janvier, mais on ignore encore l'ampleur des travaux.

Un texte de Michel Marsolais

On savait que l'Académie de Roberval, une école secondaire de Montréal, était vétuste. Mais un problème de moisissures découvert en septembre va forcer le déménagement des étudiants après les vacances de Noël.

« Il y avait plusieurs cas, au niveau du personnel, de gens qui avaient des problèmes liés à la qualité de l'air. D'un commun accord, on a décidé de relocaliser l'Académie de Roberval. On avait une opportunité à un kilomètre de l'Académie de Roberval qui est l'école Georges-Vanier. Donc, l'Académie de Roberval va être relocalisée à l'École Georges-Vanier dans une section séparée », explique Catherine Harel-Bourdon, présidente de la Commission scolaire de Montréal (CSDM).

Les parents des 574 élèves de l'établissement ont été informés de la situation lors d’une soirée d’information, la semaine dernière. Plusieurs se sentent pris au dépourvu par la nouvelle du déménagement d'urgence en plein milieu de l'année scolaire.

« On comprend qu'il faut que ça se fasse. On n'est pas niaiseux, les parents! On sait qu'il faut que ça se répare, une vieille école. Mais que ça se fasse dans un mode d'urgence, ça, je ne l'accepte pas! Parce qu'il s'agit d'une mauvaise planification qui résulte dans une situation d'urgence », déplore Philippe Taliana, parent d’une élève de l’Académie de Roberval.

Si les problèmes de qualité de l'air ne font pas de doute, on ignore encore l'ampleur des travaux à faire. On attend le départ des élèves pour examiner le bâtiment.

« Ça va nous permettre de faire toutes les analyses dans le bâtiment de l'Académie de Roberval, ouvrir les murs et voir ce qu'il en est. Mais pour l'instant, on a pour 14,5 millions de dollars de travaux prévus par notre plan d'investissement. Mais quand on va faire les analyses, on va pouvoir faire un vrai portrait », dit la présidente de la CSDM.

Dans un jeu de chaise musicale, les élèves de l'Académie de Roberval iront poursuivre leurs classes à l'École Georges-Vanier qui abritait temporairement les élèves de l'école Saint-Gérard, un autre établissement aux prises avec des problèmes de moisissures qu'il a fallu démolir et entièrement rebâtir.

Les élèves de Saint-Gérard vont intégrer leur nouvelle école à la mi-novembre.

Personne ne se risque à prédire quel sera le montant de la facture finale des rénovations à l’Académie de Roberval ou combien de temps durera ce déménagement temporaire.

Dans le cas de l'École Saint-Gérard, la relocalisation aura duré presque six ans.

Éducation

Société