•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accusé d'inconduite sexuelle, Kevin Spacey s'excuse

L'acteur lors de la première du film Baby Driver

Kevin Spacey le 21 juin 2017

Photo : Getty Images / Tim P. Whitby

Radio-Canada

L'acteur Anthony Rapp affirme que Kevin Spacey lui a fait des avances alors qu'il avait 14 ans. L'acteur de House of Cards s'est excusé sur les réseaux sociaux et en a profité pour révéler son homosexualité.

Anthony Rapp, 46 ans, connu pour avoir joué dans la version originale de la comédie musicale de Broadway Rent, a raconté à Buzzfeed News comment, en 1986, alors qu'il était âgé de 14 ans, Kevin Spacey l'avait invité dans son appartement. Les deux acteurs jouaient, à l'époque, dans des spectacles à New York.

Selon Anthony Rapp, il était dans la chambre de Kevin Spacey, alors âgé de 26 ans, en train de regarder la télévision quand l'acteur est apparu à la porte à la fin de la nuit, « comme en train de tituber » et apparemment ivre. Kevin Spacey l'aurait alors poussé sur son lit et se serait allongé sur lui, toujours d'après Anthony Rapp.

« Il cherchait à me séduire, a expliqué Rapp à Buzzfeed. Je ne sais pas si j'aurais utilisé ce langage, mais j'étais conscient qu'il cherchait à m'entraîner sur le terrain sexuel. »

Rapp explique qu'il s'est rapidement échappé et réfugié dans la salle de bains, avant de quitter l'appartement et de rentrer chez lui.

L'acteur au Comic-Con International à San DiegoAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Anthony Rapp le 22 juillet 2017

Photo : Getty Images / Mike Coppola

L'acteur a décidé de dévoiler cette histoire après le scandale entourant le producteur américain Harvey Weinstein, accusé par plus d'une cinquantaine de femmes d'agressions et de plusieurs viols.

Il s'agit d'essayer de montrer sous un autre jour des décennies d'une attitude rendue possible en raison du silence observé par beaucoup, moi notamment. J'ai totalement conscience du moment que nous traversons et j'espère que cela [ses révélations] fera la différence.

Anthony Rapp

L'acteur souligne qu'il n'y avait alors aucun problème à ce qu'un jeune de son âge se rende à une telle fête. « C'était une autre époque », a expliqué celui qui vivait, dans ce temps-là, avec sa mère.

« Je lui dois mes excuses les plus sincères »

Kevin Spacey a publié un message sur les réseaux sociaux dans la nuit de dimanche à lundi pour s'excuser de son attitude et a également révélé son homosexualité.

Âgé de 58 ans, Kevin Spacey, lauréat de deux Oscars et vedette principale de la série de Netflix House of Cards, a souligné qu'il n'avait aucun souvenir des faits. « Si je me suis comporté comme [Anthony Rapp] le décrit, je lui dois mes excuses les plus sincères pour ce qui aurait été une attitude en état d'ébriété des plus inappropriées », a-t-il toutefois ajouté.

Il a ensuite indiqué que les accusations d'Anthony Rapp l'avaient encouragé à aborder d'autres questions sur sa vie. « Comme tous ceux qui me sont les plus proches le savent, j'ai eu dans ma vie des liaisons à la fois avec des hommes et des femmes. J'ai aimé et eu des rencontres sentimentales avec des hommes tout au long de ma vie, et j'ai décidé aujourd'hui de vivre en tant que gai, a encore écrit le comédien, dont la sexualité était connue à Hollywood. Je veux gérer cela honnêtement et ouvertement, et cela commence par l'examen de mon propre comportement. »

Colère sur les réseaux sociaux

Les déclarations de Kevin Spacey ont suscité aussitôt de vives réactions. Plusieurs soulignent que le dévoilement public de sa sexualité serait une tentative cynique de détourner l'attention sur de possibles écarts de conduite à l'encontre d'un adolescent.

La présidente du GLAAD (Gay and Lesbian Alliance Against Defamation), l'une des principales associations défendant les droits des LGBT, a d'ailleurs voulu mettre en garde les médias, publiant plusieurs messages Twitter.

Révéler son homosexualité ne devrait jamais être utilisé pour détourner l'attention sur des allégations d'agression sexuelle. Ce n'est pas l'histoire de la sortie du placard de Kevin Spacey. C'est une histoire de survivance, racontée par Anthony Rapp, ainsi que par tous celles et ceux qui ont courageusement pris la parole contre des avances sexuelles non désirées.

Sarah Kate Ellis, présidente du GLAAD
Avec les informations de Agence France-Presse

Célébrités

Arts