•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doutes sur la viabilité du projet de Carrefour maritime à Rivière-du-Loup

Le projet de Carrefour maritime de Rivière-du-Loup

Le projet de Carrefour maritime de Rivière-du-Loup

Photo : Courtoisie : Ville de Rivière-du-Loup

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Certains partenaires du projet de Carrefour maritime à Rivière-du-Loup craignent que l'initiative ne soit plus viable. L'organisme Duvetnor, qui offre des expéditions vers les îles du fleuve, demande à ce que le projet soit revu. Une sortie dénoncée par le maire sortant, Gaétan Gamache.

Québec, Ottawa et la Ville de Rivière-du-Loup ont déjà confirmé des investissements de 10 millions de dollars pour le projet de Carrefour maritime.

Malgré tout, certains craignent que de futurs locataires du bâtiment, comme la Société des traversiers, fassent faux bond à la Ville. Le projet pourrait alors perdre 4 millions de dollars.

Le directeur de l’organisme Duvetnor est d’avis que les volets maritime et terrestre devraient être repensés.

Il faut se questionner sur la nécessité d'avoir un bâtiment de cette ampleur-là!

Jean Bédard, directeur de Duvetnor

Les craintes du directeur ont eu un écho jusqu'à Québec. Pour calmer le jeu, la Société des traversiers a publié mercredi un communiqué dans lequel elle affirme n'avoir jamais envisagé de se retirer du projet.

Or, pour le moment, aucune entente formelle de location n'a été signée.

Un enjeu électoral

Les propos des partenaires du projet ont fait réagir le candidat à la mairie de Rivière-du-Loup Pierre Lévesque. Il croit que le maire sortant cache certains éléments du dossier, chose que Gaétan Gamache a niée.

M. Lévesque cite en exemple des déclarations que M. Gamache aurait faites devant les membres du Club nautique, où il aurait évoqué la possibilité de revoir le projet, et que l'Association touristique régionale du Bas-Saint-Laurent ne serait pas locataire du nouveau bâtiment.

Ce que je reproche, c'est qu'encore une fois, M. Gamache a menti ou a omis de donner de l'information à la population.

Pierre Lévesque, candidat à la mairie de Rivière-du-Loup

Piqué au vif par ces déclarations, Gaétan Gamache a tenu à rectifier le tir.

Les commentaires de M. Bédard sont malheureusement erronés, mais ils ne réussiront pas à torpiller un projet qui est en voie de réalisation.

Gaétan Gamache, maire sortant de Rivière-du-Loup

Le maire sortant confirme que des négociations se poursuivent avec l'ensemble des partenaires terrestres, et que des discussions ont lieu avec Québec et Ottawa pour trouver les sommes nécessaires afin d'assurer la réalisation des travaux maritimes.

D’après les informations de Patrick Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !