•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Vérif : une heure d'activité physique par jour à l'école, mais pas pour tous

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
On voit plusieurs élèves en arrière-plan qui essaient de s'attraper. Même chose pour les deux jeunes filles en avant-plan.

Deux jeunes élèves de l'école St-Arsène font de l'activité physique dans le gymnase de l'école.

Photo : Radio-Canada / Danny Gosselin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le personnel d'écoles primaires québécoises implante depuis cet automne un programme permettant aux élèves de faire une heure d'activité physique chaque jour, mais le ministère de l'Éducation n'a prévu des fonds que pour la moitié des écoles et seulement pour trois ans.

Un texte de François Cormier et Jacinthe Leblanc

Sur papier, le ministère de l'Éducation indique qu'il souhaite soutenir l'ensemble des écoles au cours des 10 prochaines années. Pour l'instant, il n'y a de l'argent prévu que pour 900 écoles qui obtiendront des subventions pendant trois ans.

Par exemple, l'école primaire Saint-Arsène à Montréal recevra l'équivalent de 15 000 $ par année pendant trois ans. Cet argent doit servir à la formation de personnel, à l'achat d'équipement, à la location de lieux pour faire de l'activité physique ou au transport lors de sorties scolaires.

On va espérer que cet argent revienne chaque année.

Sylvie Chaloux, directrice de l'école Saint-Arsène

Une heure d'activité physique par jour, mais quand?

Les élèves des écoles primaires sélectionnées ne se voient pas ajouter une période supplémentaire à leur horaire en classe. Les moments pour accomplir cette heure d'activité physique peuvent varier : avant ou après l'école, aux récréations, pendant l'heure du dîner ou parfois en classe (un enseignant pourrait décider de réserver 15 minutes d'une période pour faire du sport).

Il n'y aura pas non plus d'embauche reliée à cette nouvelle mesure. Ce sont les enseignants et le personnel des services de garde qui auront la responsabilité de faire faire 15 minutes d'activité physique aux élèves, quatre fois par jour.

C'est certain qu'il y a une part de bénévolat pour les enseignants. On en retirera du bon. On ne regarde pas notre temps nécessairement.

Antoine Bélanger, enseignant en éducation physique, école Saint-Arsène

Pourquoi 60 minutes par jour?

La recommandation de faire 1 heure d'activités par jour vient de l'Organisation mondiale de la santé et de la Société canadienne de physiologie. Selon les spécialistes à qui nous avons parlé, il s'agit d'un minimum. Il serait préférable de découper cette heure en segments de 10 à 20 minutes d'activité physique.

Entre 10 et 20 minutes, ce sont des temps idéaux justement pour avoir des effets au courant de la journée. Les enfants vont retourner en classe et ça va favoriser les apprentissages qu'ils feront par la suite.

Sylvain Turcotte, professeur, Faculté des sciences de l'activité physique, Université Sherbrooke

Ce sujet a été suggéré par Catherine St-Pierre de Saint-Eustache, près de Montréal. Si vous avez des sujets à nous soumettre : laverif@radio-canada.ca (Nouvelle fenêtre).

Épreuves des faits
 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !