•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trump déclare l'état d’urgence pour faire face à la crise des opioïdes

Le président des États-Unis, Donald Trump, la main droite levée, lors d'une allocution à la Maison-Blanche concernant la stratégie de son administration dans la lutte aux opioïdes

Le président des États-Unis a dévoilé la stratégie de son administration dans la lutte contre les opioïdes, jeudi à la Maison-Blanche.

Photo : Reuters / Carlos Barria

Radio-Canada

Le président Donald Trump a annoncé sa stratégie de lutte contre la crise des opioïdes en déclarant, jeudi, un état d'urgence national de santé publique dans ce qu'il qualifie de « pire crise de l'histoire des États-Unis ».

« Nous allons venir à bout de la dépendance aux drogues aux États-Unis », a déclaré le président américain lors d’une allocution à la Maison-Blanche.

L’état d’urgence sera en vigueur pendant 90 jours et peut être renouvelé.

Cette décision permettra au gouvernement de rediriger des ressources vers des besoins spécifiques, notamment pour améliorer l’accès à des services médicaux dans les régions rurales.

Les zones rurales sont les plus touchées par les opioïdes, comme l'État de Virginie-Occidentale dont le taux de surdoses mortelles atteint 41,5 pour 100 000 habitants, suivi par le New Hampshire (34,3) et le Kentucky (29,9).

Utilisés principalement pour lutter contre la douleur, les opioïdes et leurs dérivés - comme l’héroïne, une drogue 50 à 100 fois plus puissante que la morphine - sont responsables de la majorité des surdoses dans le pays.

« L’an dernier, les surdoses ont provoqué la mort d’au moins 64 000 Américains », a indiqué M. Trump.

Nous sommes aux prises avec la pire crise de drogue de l’histoire américaine. Et lorsque nous y pensons bien, la pire de l’histoire du monde.

Donald Trump

« Nous pouvons être la génération qui mettra fin à cette épidémie », a-t-il lancé.

Donald Trump a indiqué que le gouvernement allait se pencher notamment sur la conception d’analgésiques qui ne créent pas de dépendance. Il a aussi dit que le département de la Justice aurait dans sa mire les trafiquants de drogue.

Le président a néanmoins ajouté qu'aucune ressource supplémentaire ne serait accordée, car les fonds de l'Agence fédérale des situations d'urgence (Fema) ont été utilisés pour apporter une aide d'urgence aux États récemment dévastés par les passages d'ouragans, en Floride, au Texas ou à Porto Rico notamment.

Le déblocage de nouveaux fonds devra être négocié avec le Congrès.

La crise des opioïdes aux États-Unis en chiffres

  • 2,4 millions : nombre d’Américains qui ont un problème de dépendance aux opioïdes;
  • 100 : nombre d’Américains qui meurent chaque jour des suites d'une surdose d'opioïdes;
  • 65 000 : nombre d’Américains décédés l’an dernier en raison des opioïdes ou d’autres drogues. C’est presque deux fois plus le nombre de décès reliés aux accidents de voiture;
  • 500 000 : nombre de décès reliés aux surdoses de drogues depuis 2000. C’est presque 300 000 de plus que le nombre de meurtres qui impliquent une arme à feu;
  • La Californie : l’État américain avec le plus grand nombre de surdoses mortelles chaque année;
  • La Virginie-Occidentale : l’État américain avec le plus haut taux annuel de surdoses mortelles. 

Source : Les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) et l'Administration fédérale des services en toxicomanie et santé mentale (SAMHSA)

Avec les informations de Reuters, CNN, et Associated Press

International