•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Commission Viens : Kiuna, un exemple de réussite en éducation chez les Autochtones

Prudence Hannis, directrice de l'Institution Kiuna.

Prudence Hannis, directrice de l'Institution Kiuna

Photo : Radio-Canada / Émélie Rivard-Boudreau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un modèle de réussite en éducation postsecondaire autochtone a été présenté aujourd'hui à la Commission Écoute, réconciliation et progrès à Val-d'Or.

Avec les informations d'Émélie Rivard-Boudreau

La directrice de l'Institution Kiuna, le seul centre d'études collégiales consacré à l'éducation des autochtones du Québec, est venue témoigner à la commission ce matin. Pruddence Hannis a rappelé que Kiuna propose une alternative éducative et culturelle à la scolarisation traditionnelle, tout en respectant les standards ministériels.

« Il n'y a plus de doutes à l'effet que l'éducation a été comme un instrument qui visait précisément à nous assimiler, à nous aliéner de notre culture, nos traditions, notre identité, mais surtout notre fierté. Un des rôles implicites de Kiuna, c'est donc de reconstruire ce rapport de confiance là entre les communautés et l'école et principalement les établissements postsecondaires », explique-t-elle.

L'Institution Kiuna, située dans la communauté abénaquise d'Odanak, dans le Centre-du-Québec, est en opération depuis le 20 août 2011. Depuis, 275 étudiants autochtones ont fréquenté l'établissement.

Prudence Hannis considère que l'environnement culturel et pédagogique offert sur place permet à un plus grand nombre d'Autochtones de poursuives leurs études postsecondaires. « Depuis 2013, ce sont 76 étudiants des Premières Nations qui ont obtenu soit une attestation d'études collégiales ou un diplôme d'études collégiales à Kiuna. Si on offre un environnement culturellement adapté aux Premières Nations, notre école est aussi ouverte accessible à quiconque est intéressé à connaître davantage nos réalités et nos enjeux », fait-elle valoir.

L'Institution Kiuna offre des formations en français et en anglais. Le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue et le Collège Dawson sont les deux cégeps partenaires de l'établissement.

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !