•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les aurores boréales, nouvelles mines d’or de Fort McMurray

Aurores boréales vertes au-dessus d'un lac et d'une forêt. Reflet de l'aurore dans le lac.
Le passionné de photographie Graham Whatmough se plaît à capturer les aurores boréales dans le ciel de Fort McMurray. Photo: Graham Whatmough/Where The Highway Ends
Radio-Canada

La municipalité de Fort McMurray, en Alberta, a lancé un appel d'offres pour la création de lieux d'observation des aurores boréales.

La municipalité, située dans le nord-est de la province, souhaite miser sur sa nordicité pour attirer les touristes. Les aurores boréales y sont visibles d’octobre à mars et, parfois même, durant les chaudes nuits d’été.

Frank Creasey, président-directeur général de Tourisme Fort McMurray, s’est inspiré du complexe hôtelier finlandais Kakslauttanen, dans le cercle arctique, qui offre des chambres avec des dômes de verre, pour créer son appel d’offres. Il espère que l’entreprise qui remportera l’offre attirera des touristes autant étrangers que canadiens.

Un homme couché dans un lit sous un dôme de verre. Dans le ciel on voit des aurores boréales vertes et des arbres enneigés. En Finlande, il est possible de voir des aurores boréales, couché dans un lit, sous un dôme de verre. Fort McMurray aimerait exploiter ce concept. Photo : Kakslauttanen Arctic Resort

Les [aurores boréales] cela représente notre communauté.

Frank Creasey, président-directeur général, Tourisme Fort McMurray

L’agence touristique veut recevoir des propositions commerciales comportant des dômes de verre, des sculptures de glace et des lieux d’observation pouvant recevoir de petits et de plus grands groupes.

L’appel d’offres de Tourisme Fort McMurray précise que l’important, c'est cet objectif : « Recréer la vraie vie nordique canadienne, avec des maisons en rondins, de la nourriture locale et des éléments de la culture autochtone. »

Frank Creasey estime que la situation géographique de la municipalité, près d’Edmonton et de Calgary, qui ont des vols directs vers le Japon et la Chine, est un atout pour les touristes et les promoteurs.

« Il y a une bonne liaison [aérienne] entre ces villes, ce qui rend [l’accès à Fort McMurray] plus simple. »

Graham Whatmough, un habitant de Fort McMurray est passionné de photographie. Il admet qu’il a pu admirer des aurores boréales d’une beauté incomparable. Il n'est toutefois pas de l’avis de Frank Creasey.

Selon lui, Fort McMurray n’est pas aussi attirante que Yellowknife pour des touristes.

Graham Whatmough chasse les aurores boréales depuis plus de dix ans à Fort McMurray et dans le Nord canadien.Graham Whatmough chasse les aurores boréales depuis plus de 10 ans à Fort McMurray et dans le Nord canadien. Photo : Radio-Canada

Où que l’on soit dans la ville, c’est très difficile de ne pas avoir de pollution lumineuse.

Graham Whatmough, chasseur d'aurores boréales

L’agence Tourisme Fort McMurray se donne entre 5 et 10 ans pour créer le tourisme des aurores boréales.

Alberta

Société