•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La qualité de l'eau est « préoccupante » dans le ruisseau de la Brasserie, selon Sentinelle Outaouais

Image illustrant le ruisseau de la Brasserie à Gatineau (archives)

Le ruisseau de la Brasserie derrière La Filature (archives)

Photo : Radio-Canada / Christelle D'Amours

Radio-Canada

À 11 jours du scrutin municipal, Sentinelle de la rivière Outaouais a attiré l'attention des candidats à la mairie de Gatineau sur la pollution dans les cours d'eau qui entourent Ottawa et Gatineau.

L'organisme a interpellé les candidats à la mairie de Gatineau pour améliorer la qualité de l'eau à la lumière du rapport « Le ruisseau de la Brasserie : illustrer le problème des débordements d'égouts unitaires à Gatineau et Ottawa », publié mercredi, qui compile des données recueillies pendant cinq ans sur le cours d'eau qui traverse la ville.

Quelques recommandations du rapport :

  • Éliminer les débordements d'eaux usées
  • Harmoniser la fréquence des tests de la qualité de l'eau à Gatineau comme à Ottawa
  • Réduire la quantité de ruissellement des eaux pluviales lors de la réparation des routes
  • Investir dans la décontamination et la renaturalisation des ruisseaux urbains et de leurs berges

Source : Sentinelle de la rivière des Outaouais

Pour le directeur général de l'organisme, Patrick Nadeau, le niveau de pollution du cours d'eau est par endroits extrêmement élevé et impropre à des activités nautiques sécuritaires.

« C'est un joyau qu'on a dans notre cour arrière, donc il y a vraiment un bon potentiel. Malheureusement, à plusieurs endroits, la qualité de l'eau est très préoccupante », a expliqué Patrick Nadeau en entrevue à l'émission Sur le vif.

Il estime qu'il y a un certain regain d'intérêt des politiciens comme des citoyens pour la section du ruisseau de la Brasserie, qui se situe entre le boulevard Taché et la rue Montcalm.

« On a certains pics à 20 000 E. coli [par 100 ml sous la rue Montcalm]. On dit que le seuil, c'est 2000 pour faire du canot et du kayak de façon sécuritaire, donc on est 10 fois supérieur [à ce chiffre] », a fait valoir M. Nadeau.

Le ruisseau de la Brasserie en bref :

  • Il s'agit d'un bras de la rivière des Outaouais de 4,9 kilomètres qui forme l'île de Hull
  • Les concentrations d'E. coli les plus élevées sont localisées en aval du barrage à la rue Montcalm, où il y a une surverse d'égouts unitaires
  • En 2016, cette surverse a eu 102 débordements
  • En aval de la rue Montcalm, il est sécuritaire de nager ou de patauger dans l'eau environ 50 % du temps, et sécuritaire de naviguer environ 70 à 85 % du temps
  • 1327 surverses d'égouts en 2017

Source : Sentinelle de la rivière des Outaouais

Le directeur général réclame aussi plus de transparence de la part des élus. Pour obtenir ces données, l'organisme avait dû faire une demande d'accès à l'information.

Outre l'élimination des débordements d'eaux usées, l'organisme exige aussi au prochain maire de Gatineau et au maire d'Ottawa que des avis de débordement soient rendus publics en temps réel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale