•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Démocratie Québec promet une capitale « zéro déchet »

La chef de Démocratie Québec, Anne Guérette

La chef de Démocratie Québec, Anne Guérette

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Démocratie Québec promet de faire de Québec une ville « zéro déchet » d'ici 2030 si la formation est portée au pouvoir lors des prochaines élections municipales

Un texte de Jean-François Nadeau

La chef du parti entend notamment imposer un moratoire sur le projet de construction d'une usine de biométhanisation. Anne Guérette estime que le projet de plus de 100 millions $ retenu par l'administration sortante est trop cher pour les besoins des citoyens.

On est mieux de se donner un an de plus pour bien faire les choses pour un projet qui va être bon pour les 50 prochaines années. [...] On ne peut pas se permettre de se tromper dans un projet de 125 millions.

Anne Guérette

Elle entend plutôt favoriser l'implantation de compost domestique pour les particuliers et les commerçants.

Anne Guérette propose entre autres de créer des centres de compostage communautaires et d'adopter de nouvelles exigences dans les projets majeurs de construction pour inclure des installations de compostage obligatoires.

Notre dossier sur les élections municipales 2017 au Québec 

Moins d'ordures

Ce faisant, il y aurait moins d'ordures sur le territoire et le projet d'usine de biométhanisation pourrait être revu à la baisse. Anne Guérette se base sur des initiatives similaires lancées à Ottawa et Gatineau pour avancer que ses propositions permettraient à la Ville de Québec de faire des économies qui se chiffrent en millions de dollars.

« Quand on regarde dans le palmarès des HEC, la ville de Québec est dixième sur dix, souligne Anne Guérette. On est derniers de classe au niveau des coûts de la collecte des déchets domestiques par habitant. Malgré toutes les réorganisations en matière de gestion des matières résiduelles et les promesses de diminuer les coûts de 6,5 millions $ par année, on n'y est pas arrivés. »

Selon la formation politique, Québec dépense 104 $ par habitant pour la collecte de matière résiduelle, alors que la moyenne provinciale est de 58 $.

La ville de Québec doit, à l'instar des autres municipalités du Québec, répondre à de nouvelles normes environnementales au premier janvier 2022. Le temps presse, selon Anne Guérette, pour tout mettre en place à temps.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Politique municipale