•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Programme chargé à l'Assemblée législative cet automne en Saskatchewan

La lieutenante-gouverneure de la Saskatchewan Vaughn Solomon Schofield livre le discours du Trône 2017.

Photo : Assemblée législative de la Saskatchewan

Radio-Canada

Le dernier discours du Trône pour Brad Wall ratisse large en présentant un programme législatif qui s'attarde, entre autres, aux services en santé et à l'éducation, sur fond d'économie.

La lieutenante-gouverneure de la Saskatchewan, Vaughn Solomon Schofield, a prononcé mercredi le discours du Trône qui marque la reprise des travaux parlementaires et la dernière session de Brad Wall, qui quittera la vie politique en janvier.

L'éducation en français au programme

Le gouvernement s’engage à améliorer la qualité de l’enseignement du français dans les écoles francophones et les programmes d’immersion. Il veut s'attarder au recrutement et à la rétention des enseignants et souhaite établir notamment des partenariats avec d'autres provinces, dont le Québec.

Par ailleurs, le gouvernement présentera durant la session une loi pour bloquer le jugement qui somme la province de cesser le financement des élèves qui fréquentent des écoles catholiques sans être de cette confession.

L'arrivée de la marijuana influera sur le transport

La province critique de nouveau le calendrier serré imposé par Ottawa pour légaliser la marijuana. Le discours du Trône souligne que le gouvernement se prépare à une « modification historique du Code criminel » et qu'il présentera une loi pour encadrer la vente et la distribution de marijuana.

En soulignant que la Saskatchewan est la province qui affiche le taux le plus élevé de conduite avec facultés affaiblies, le gouvernement encourage les municipalités à autoriser les services de covoiturage et en profite pour ouvrir la porte à Uber. Des assurances abordables devront être offertes aux employés des entreprises comme Uber et Lyft par la Société d’assurances de la Saskatchewan (SGI), ajoute le gouvernement.

Le Parti saskatchewanais bat en retraite sur deux points

Le gouvernement confirme dans le discours du Trône qu’il abrogera les dispositions du projet de loi 40 qui autorisait la vente partielle des sociétés d'État.

Par ailleurs, comme il l’avait indiqué la semaine dernière, le gouvernement est aussi revenu sur sa décision de baisser le taux d'imposition général des sociétés.

Une promesse oubliée

Près de 45 millions de dollars seront versés en 2017 pour des programmes destinés aux étudiants autochtones et un peu plus de 9 millions l'ont déjà été pour le Saskatchewan Indian Institute of Technologies.

Par contre, la promesse des excuses officielles aux victimes de la rafle des années 60, annoncée il y a plus de deux ans, demeure la grande absente de ce discours, bien que Brad Wall se soit dit prêt à les formuler avant de quitter la vie politique.

La session parlementaire d'automne se terminera le 6 décembre.

Saskatchewan

Politique provinciale