•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Micmacs invités à des séances d'information sur les hydrocarbures

Le puits Galt numéro 4 situé, à une vingtaine de kilomètres de Gaspé

Junex a le projet pétrolier le plus avancé au Québec, en Gaspésie.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Secrétariat Mi'gmawei Mawiomi, qui représente les trois communautés micmaques gaspésiennes, invite la population autochtone à se renseigner sur les différentes techniques d'exploration et d'exploitation des hydrocarbures. Il sera aussi question, lors des séances, des impacts potentiels sur les communautés.

Un texte de Brigitte Dubé

Selon la directrice des ressources naturelles au Secrétariat, Terri-Lynn Morisson, les résidents de Listuguj, Gesgapegiag et Gespeg auront aussi la chance de s’exprimer sur la question.

« On veut entendre du monde, explique-t-elle. C’est quoi, leurs questions? C’est quoi, leurs préoccupations? Comment ça les touche si, par exemple, ils sont à la chasse et qu’ils voient le développement dans leur coin? »

On veut entendre les histoires du monde qui utilisent le territoire.

Terri-Lynn Morisson, directrice des ressources naturelles au secrétariat

Des rencontres sont également prévues à l’intention des membres des communautés qui résident à Montréal. Mme Morisson ajoute que le Secrétariat se laisse du temps pour décider comment il donnera suite à ces rencontres.

Rappelons qu’à la fin de l’été, Junex avait accepté de suspendre ses travaux pendant quatre mois pour laisser le temps aux communautés de rencontrer leurs membres et de discuter avec le gouvernement du Québec.

Mme Morisson précise par ailleurs que les événements survenus cet été au puits de Junex près de Gaspé n’ont aucun rapport avec ces consultations puisque des discussions étaient déjà en cours avec le gouvernement depuis deux ans.

« À l’origine, rappelle-t-elle, à la suite de l’évolution de projets d’exploration ou d’exploitation des hydrocarbures sur leur territoire, les Micmacs ont fait valoir devant le gouvernement du Québec qu’ils n’avaient jamais été consultés. »

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Environnement