•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Thierno-Oury Barry derrière les barreaux jusqu’à lundi

Thierno-Oury Barry (archives)

Thierno-Oury Barry (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Thierno-Oury Barry, le jeune homme qui est accusé d'une série d'agressions sexuelles à l'Université Laval, restera en prison au moins jusqu'à lundi en attendant son enquête sur remise en liberté.

Un texte de Yannick Bergeron

Le dossier du jeune homme qui est accusé d'une série d'agressions sexuelles à l'Université Laval a été reporté à la semaine prochaine.

Son avocate a indiqué qu'elle n'était pas prête à tenir l'enquête sur remise en liberté du jeune homme. L'avocate de la poursuite a aussi confirmé qu'une enquête policière le concernant était toujours en cours.

Thierno-Oury Barry a été arrêté la semaine dernière parce qu'il n'aurait pas respecté certaines de ses conditions de remise en liberté.

L'étudiant de 20 ans n'aurait pas respecté la condition de se trouver à son appartement en tout temps, sauf s'il est accompagné par l'un ou l'autre de ses parents, ou à l'école.

Il aurait aussi consommé de l'alcool, contrevenant ainsi à une autre de ses conditions.

L'ancien étudiant en économie à l'Université Laval a été arrêté à la suite d'une vague d'agressions survenue dans les résidences étudiantes, en octobre 2016.

Il fait face à quatre chefs d'introduction par effraction et agression sexuelle, à six chefs d'introduction par effraction dans le but de commettre un acte criminel et à deux chefs de tentative d'introduction par effraction.

Les quatre plaignantes sont âgées de 18 à 21 ans.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.