•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un frigo libre-service à Trois-Rivières

Un réfrigérateur peinturé en vert, avec des dessins

Le « Frigo Free go » est installé à l'Auberge internationale de Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada / Camille Carpentier

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un premier frigo libre-service ouvert à toute la population a été inauguré mardi au centre-ville de Trois-Rivières. L'objectif est de contrer le gaspillage alimentaire en rendant accessibles à tous des denrées laissées par les citoyens et les commerçants.

Le réfrigérateur, appelé Frigo Fee Go, est installé à l’Auberge internationale de Trois-Rivières et est accessible à la population.

Pour le moment, neuf commerces de Trois-Rivières ont accepté de donner leurs produits invendus. Les citoyens sont aussi invités à participer.

Le projet est une initiative de la Corporation de développement économique communautaire (CDEC) de Trois-Rivières.

« On encourage les partenaires, autant les cafés, les boulangeries, les restaurateurs que les citoyens à venir déposer leurs surplus et leurs [produits] invendus dans le frigo », affirme Marie-Christine Tessier, chargée de projet pour l'organisme.

Au Canada, entre 30 et 40 % des aliments sont gaspillés.

L’enjeu de la salubrité

La salubrité est une préoccupation pour les instigateurs du projet. « Pour ce qui est des partenaires anti-gaspilleurs, ce sont des restaurateurs qui ont des règlements du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) à respecter », affirme Marie-Christine Tessier.

Elle ajoute que « les gens qui vont s'occuper de l'entretien auront aussi une formation du MAPAQ ».

Dame debout devant le public
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le projet pilote a été lancé officiellement mardi, à l'Auberge internationale de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Projet pilote

Pour l’instant, il s’agit d’un projet pilote en place pour trois mois.

Jusqu'au 24 janvier, seul des fruits et légumes et du pain seront acceptés. Par la suite, le frigo pourra recueillir également des produits transformés par les commerces participants.

Un réfrigérateur avec une affiche dessus, à l'Auberge internationale de Trois-Rivières
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le « Frigo FREE GO | est une initiative de la Corporation de développement économique communautaire de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Camille Carpentier

D’autres succès

Le Collège Laflèche, à Trois-Rivières, a aussi un frigo communautaire depuis le mois de janvier.

Une trentaine d'étudiants s'y approvisionnent quotidiennement et plusieurs le remplissent.

Réfrigérateur avec l'affiche « Frigidaire communautaire »
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le Collège Laflèche, à Trois-Rivières, a aussi un réfrigérateur communautaire.

Photo : Radio-Canada

« Dès la rentrée scolaire, il y en a qui on commencé à le remplir avec leurs surplus de jardins. On a une étudiante qui a des poules et qui nous apporte des oeufs régulièrement », explique la conseillère à la vie étudiante, Isabelle Côté.

À Sherbrooke, le projet de la Corporation de développement économique communautaire comptera bientôt six réfrigérateurs libre-service.

D'après les informations de Camille Carpentier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...