•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La DSFM veut encourager la participation électorale

Alain Laberge, directeur général de la DSFM se tient debout derrière un podium.

Alain Laberge, le directeur général de la DSFM, souhaite que la campagne promotionnelle et communicationnelle explique le rôle des commissaires de la DSFM.

Photo : Radio-Canada / Pierre Verrière

Radio-Canada

Les élections à la Division scolaire franco-manitobaine (DSFM) ont lieu dans un an et, déjà, la DSFM prépare le terrain. Dès cette semaine, elle lance une campagne promotionnelle et communicationnelle dans le journal La Liberté.

Un texte de Marie-Lise Mormina

Aux dernières élections en 2014, il n'y a pas eu de suffrage pour les commissaires dans les régions rurales, en raison du manque de candidats. Les sept commissaires qui se sont présentés hors de la région urbaine ont été automatiquement élus.

On s’est aperçu au fil des ans qu’il n’y a pas de foules pour poser leurs candidatures pour le rôle de commissaire.

Alain Laberge, directeur général de la DSFM

La DSFM souhaite rectifier le tir pour les élections d'octobre 2018. L'objectif est double. Avec cette campagne, la DSFM veut, dans un premier temps, favoriser l’implication des parents tant comme bénévoles que comme électeurs. Dans un second temps, elle veut augmenter les candidatures aux élections, explique le directeur général de la DSFM, Alain Laberge.

Au total, une dizaine de textes seront publiés à partir d'octobre 2017 jusqu'aux prochaines élections. Ceux-ci paraîtront sous forme de publireportages, s'ajoutant ainsi aux encarts publicitaires de la DSFM dans la section Dans nos écoles.

Les textes tenteront de démystifier les rôles des membres de la commission scolaire et, en particulier, celui des commissaires.

Peut-être que certains ne connaissent même pas l'existence du rôle de commissaire.

Alain Laberge, directeur général de la DSFM

Il sera également question de mettre en valeur les écoles et leur travail. Avec cette campagne, le directeur général de la DSFM espère qu'il y aura plus de candidatures aux prochaines élections.

La DSFM débourse environ 19 000 $ en frais externes pour cette campagne.

Les parents des élèves de la DSFM reçoivent automatiquement le journal La Liberté.

Manitoba

Éducation