•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan abroge la Loi sur la vente partielle des sociétés d'État

Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, au moment de l'annonce de sa démission.

Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall.

Photo : Radio-Canada / CBC

Radio-Canada

Dans une vidéo publiée sur Twitter, le premier ministre de la Saskatchewan a annoncé que son gouvernement allait révoquer la Loi sur la vente partielle des sociétés d'État, adoptée le 27 avril.

Brad Wall dit avoir entendu la voix et les critiques des Saskatchewanais, qui étaient nombreux à dénoncer la décision du gouvernement d'aller de l'avant avec la privatisation partielle des sociétés d'État.

C’est pourquoi la province demandera officiellement l'annulation de cette loi, jeudi, lors du discours du Trône, a déclaré le premier ministre.

Une décision bien accueillie par le NPD

Dans un communiqué, le Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan s’est dit satisfait de constater que ses objections et celles de la population face à cette loi ont porté fruit.

Les gens se sont rassemblés dans les rues, ont signé des pétitions et ont clairement affirmé qu’ils s’opposaient à ce projet

Nicole Sarauer, chef intérimaire NPD

Nicole Sarauer trouve cependant difficile à croire que le Parti saskatchewanais comprend maintenant que les sociétés d’État appartiennent entièrement à la population, surtout après avoir défendu son droit de vendre jusqu’à 49 % des parts d’une société d’État pendant plus d’un an.

La chef intérimaire du NPD se demande par ailleurs si le service d’autocars de la Saskatchewan, aboli en mai, sous prétexte que la Loi le permettait, sera rétabli à la suite de cette volte-face de la province.

Saskatchewan

Politique provinciale