•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sears Canada critiquée par la compagnie mère

Logo de Sears Canada

En juin, Sears Canada s'était placée sous la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le président et chef de la direction de Sears Holding, Eddie Lampert, reproche à Sears Canada, maintenant en faillite, d'avoir exacerbé ses problèmes avant de demander la protection de la cour contre ses créanciers.

ESL Investments, une propriété de M. Lampert, est le plus grand actionnaire de Sears Canada, qui procède actuellement à la liquidation de ses stocks en vue de la fermeture définitive de ses magasins.

Dans un message affiché sur son blogue, M. Lampert a estimé que la stratégie de réinvention du détaillant était risquée et non testée.

Selon lui, ESL avait soulevé certaines inquiétudes face au plan, qui prévoyait d'investir dans la croissance des ventes dans l'espoir d'émerger comme un détaillant plus concurrentiel qui aurait plus de succès.

Cependant, M. Lampert affirme que la direction a choisi d'aller de l'avant avec ce plan et la société a accru ses pertes d'exploitation et l'épuisement de ses réserves d'argent s'est accéléré.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...