•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle étape vers le rajeunissement des Terrasses de la Chaudière

Les imposants édifices de brique brune des Terrasses de la Chaudière
Le complexe des Terrasses de la Chaudière a été construit en 1978. Photo: Radio-Canada

Le gouvernement fédéral fait un pas de plus vers la rénovation de son plus imposant immeuble de bureaux, situé à Gatineau. Ottawa vient d'accorder 3,9 millions de dollars à une firme d'architecte afin de développer un concept final pour le nouveau revêtement extérieur des Terrasses de la Chaudière, dans le secteur de Hull.

Construites il y a 40 ans, les Terrasses de la Chaudière abritent plus de 6000 fonctionnaires de différents ministères. La tour centrale du complexe compte trente étages, ce qui en fait la plus haute de toute la région.

La conception initiale des édifices est à l'origine de fissures, ce qui peut entraîner des chutes de briques. Des abris de protection ont d'ailleurs été mis en place pour assurer la sécurité des piétons en attendant la réfection.

Le mandat des architectes consiste à moderniser les édifices en utilisant des matériaux d'apparence moins lourde, comme le verre. On souhaite aussi refaire l'accès à l'édifice et créer des liens nord-sud qui traverseront le complexe.

Toutes les options qui ont été étudiées jusqu'à présent, c'est vraiment vers la légèreté. Ce sont des matériaux plus réflectifs.

Claude Provencher, cofondateur de la firme d'architecte Provencher-Roy

« Ce que vous regardez [la façade actuelle], c'est quand même assez brun, assez sombre. Donc, ce n'est pas la grande vie qui éclate », précise Claude Provencher, cofondateur de la firme d'architecte Provencher-Roy.

Vue d'oiseau du complexe avec le nouveau revêtement de couleur claireLa brique brunet sera remplacée par des matériaux plus clairs. Photo : Courtoisie

Cette annonce est très bien accueillie par le maire sortant de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, qui y voit un projet structurant pour le centre-ville de Gatineau.

Cela contribuera, selon lui, à « la fluidité ou la transparence entre la vraie communauté où les gens habitent et la rivière pour que tout ça soit un tout ».

Le concept devrait être approuvé par la Commission de la capitale nationale (CCN) à l'été 2018. Les travaux pourraient commencer au printemps 2019 et prendre fin en 2023.

Il s'agit de la première étape du projet visant à repenser la conception et l'utilisation du complexe.

Avec les informations du journaliste Stéphane Leclerc

Ottawa-Gatineau

Politique fédérale