•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Permettre aux enfants de changer de genre, de la « maltraitance », selon un conseiller scolaire

Portrait de Barry Neufeld

Barry Neufeld dit qu'il ne veut plus participer à un système où « les enfants apprennent que le mariage hétérosexuel n'est plus la norme ».

Photo : District scolaire de Chilliwack

Radio-Canada

Un conseiller scolaire de Chilliwack dénonce le système d'éducation à la sexualité de la Colombie-Britannique comme étant « radical », parce qu'il comporte des éléments sur les personnes transgenres.

« Au risque d’être vu comme un homophobe intolérant, je dois dire que je soutiens les valeurs familiales traditionnelles et que je suis d’accord avec le Collège des pédiatres [NDLR : un organisme anti-LGBT] quand il dit que le fait de permettre aux jeunes enfants de choisir de changer de genre n’est rien d’autre que de la maltraitance », a écrit Barry Neufeld, lundi, sur son compte Facebook.

M. Neufeld s’oppose dans son message au programme de la province sur l’orientation et l’identité sexuelle, mis en oeuvre en 2016 par le ministère de l’Éducation, afin de mettre fin à la discrimination touchant des élèves LGBT.

Le conseiller dit que le Ministère a succombé à la pression des militants LGBT en « imposant cette théorie biologiquement ridicule aux enfants dans nos écoles ».

Nombreuses réactions négatives

Rob Fleming, ministre de l’Éducation, n’a pas tardé à réagir lundi après-midi en disant que les conseillers ont droit à leurs opinions, mais que le système d’éducation publique provinciale met en valeur les droits de la personne, la démocratie et l’inclusion.

Nous avons un consensus à travers le système scolaire qu’il y a un besoin de mettre fin à la discrimination pour combattre l’intimidation.

Rob Fleming, ministre de l'Éducation de la Colombie-Britannique

Toutes les écoles de la Colombie-Britannique ont des politiques contre l’intimidation qui traitent spécifiquement de l'orientation et de l’identité sexuelle.

De nombreuses personnes sur Facebook ont également eu des réactions négatives après le message de M. Neufeld. Patti Bacchus, ancienne conseillère scolaire de Vancouver, a ainsi tweeté que Barry Neufeld devrait démissionner.

Colombie-Britannique et Yukon

Éducation