•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique crée un comité sur le changement climatique

George Heyman lors d'une conférence de presse

Le ministre de l'Environnement, George Heyman, admet que la réduction de la pollution liée au carbone est un grand défi, mais se dit très optimiste.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Colombie-Britannique a annoncé la création d'un comité consultatif chargé de proposer au gouvernement des stratégies pour réduire la pollution liée au carbone, tout en promouvant la croissance économique.

Le ministre de l’Environnement, George Heyman, a indiqué lundi que le nouveau Conseil consultatif sur les solutions climatiques et la croissance propre a comme mandat d’établir des cibles de réduction d’émissions de carbone pour la province.

« Nous avons l’intention d’établir une nouvelle cible intérimaire pour 2030 constituée d’une réduction de 40 % par rapport aux niveaux de 2007 », a annoncé M. Heyman.

En 2015, l’ancien gouvernement libéral de la province avait lui aussi rassemblé un groupe d’experts sur les politiques liées au climat, lequel avait publié 32 recommandations.

Merran Smith, directrice générale de l’organisme environnemental Clean Energy Canada, a été nommée coprésidente du nouveau comité. Selon elle, sa première tâche sera l’implémentation des 32 recommandations déjà publiées.

Le comité regroupe des universitaires, des représentants syndicaux, de même que des représentants d'organismes environnementaux et de divers secteurs économiques de la province. Parmi les deux coprésidentes et 18 membres du conseil figurent aussi des représentants de trois Premières Nations.

Colombie-Britannique et Yukon

Changements climatiques