•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Ontario financera 2000 lits supplémentaires pour désengorger les hôpitaux

Le ministre de la Santé, Eric Hoskins
Le ministre Eric Hoskins a annoncé 2000 lits d’hôpital supplémentaires pour aider les établissements en prévision de la saison grippale qui s’annonce sérieuse cette année. Photo: Radio-Canada / Claudine Brûlé
Radio-Canada

Plus de 2000 lits et places supplémentaires seront financés par la province, afin de préparer les hôpitaux à la saison de la grippe et pour aider à désengorger les établissements dont des lits sont occupés par des patients en attente d'une place dans un centre d'accueil.

Un texte de Caroline Bourdua

L’annonce faite lundi par le ministre de la Santé, Eric Hoskins, coïncide avec le début de la période de vaccination contre la grippe, et aidera en quelque sorte à soulager certains établissements, comme celui de North Bay.

« Nous avons écouté nos partenaires dans les hôpitaux et nous comprenons aussi que la saison de la grippe sera particulièrement sévère, si l’on se fie à ce qui s’est produit en Australie », a affirmé lundi le ministre Hoskins.

Mais le vieillissement de la population a aussi une incidence, concède le ministre de la Santé.

La crise des lits de soins de longue durée touche l’ensemble de l’Ontario.

Une personne âgée sur un lit d'hôpital.Une personne âgée sur un lit d'hôpital. Photo : iStock / iStockphoto

Sur les 2000 lits annoncés, environ 1200 sont nouveaux.

Six cents autres sont des lits de transition pour les patients qui sont en attente d’une place dans un établissement de soins de longue durée, ou pour des soins à domicile.

Quant aux 200 lits restants, ils sont attribués à des aînés habitant des logements avec des services de soutien.

Une patiente attend sur une civiève dans une salle d'urgence d'un hôpitalUne patiente attend sur une civiève dans une salle d'urgence d'un hôpital Photo : Radio-Canada

Quarante millions de dollars supplémentaires sont ainsi injectés pour les soins à domicile, a précisé Eric Hoskins.

Ce financement ne couvre que l’année en cours, mais le ministre Hoskins s'est empressé d'expliquer que les budgets étaient déjà analysés en vue de l’an prochain.

Chaque réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) aura aussi un nombre de lits qu’il enverra là où le besoin est le plus criant.

 

Réaction de l’opposition

La chef du NPD, Andrea HorwathLa chef du NPD, Andrea Horwath, réagit à une annonce du gouvernement. Photo : Radio-Canada / Vedran Lesic

Le gouvernement Wynne s’est finalement réveillé, après la crise qu’ils ont eux-mêmes créée

Andrea Horwath, chef NPD Ontario

« C’est certain que ces lits sont bien accueillis, indique la chef néo-démocrate Andrea Horwath. Mais cette somme de 40 millions est loin des autres 200 millions de dollars demandés par les hôpitaux de la province lors du plus récent budget au printemps. »

La Ontario Health Coalition (Coalition en santé de l’Ontario) qui représente les syndicats des employés d’hôpitaux applaudit l’ajout de lits supplémentaires, mais croit qu’il ne s’agit que d’une solution tampon.

Natalie Mehra représente la Ontario Health Coalition. Natalie Mehra représente la Ontario Health Coalition. Photo : CBC

« La province a besoin d’une solution à long terme pour répondre aux besoins des Ontariens », a indiqué la porte-parole Natalie Mehra.

Son groupe se bat continuellement contre les compressions et les fermetures de lits depuis les dix dernières années dans les hôpitaux.

L’Ontario compte moins de lits d’hôpitaux par résidents et moins de personnel infirmier par patients, sans compter que le taux de réadmission est le plus élevé au pays.

Natalie Mehra, Ontario Health Coalition

Mme Mehra soutient que les engorgements ne sont pas dus à la saison de la grippe, mais parce que le gouvernement a coupé les budgets des établissements et que les compressions sont les plus importantes au Canada et dans tout pays développé.

Nord de l'Ontario

Hôpitaux