•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Démocratie Québec veut financer l’achat de vélos électriques

Anne Guérette lors du débat télévisé des candidats à la mairie de Québec organisé par Radio-Canada.

La chef de Démocratie Québec, Anne Guérette

Photo : Radio-Canada / Alice Chiche

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La candidate à la mairie Anne Guérette propose de subventionner l'achat de vélos électriques afin de faire de Québec une véritable « ville cyclable ».

Un texte de Louis Gagné

Si elle est élue le 5 novembre prochain, la chef de Démocratie Québec promet d’accorder une aide financière de 250 $ aux personnes qui souhaitent acheter un vélo électrique ou installer un moteur électrique sur leur bicyclette traditionnelle.

Le programme de subvention bénéficierait d’une enveloppe de 250 000 $ la première année. Cette somme pourrait être revue à la hausse en fonction de la demande.

Anne Guérette croit que la mesure inciterait un plus grand nombre de personnes à utiliser le vélo à des fins utilitaires ou récréatives, notamment parce qu’elle faciliterait la transition entre « les deux étages » de la ville.

« Plutôt que d’investir dans des ascenseurs ou des liens mécaniques, on pense qu’il est préférable d'encourager les gens à s'acheter un vélo électrique pour faire le lien entre la Haute-Ville et la Basse-Ville. C’est un frein pour plusieurs », soutient la chef de Démocratie Québec en faisant allusion à une promesse du maire sortant, Régis Labeaume.


Notre dossier sur les élections municipales 2017 au Québec 

Budget bonifié

Les modalités du programme de subvention n’ont pas encore été arrêtées. Elles devraient ressembler à celle du programme provincial d’aide à l’achat d’un véhicule tout électrique.

Démocratie Québec souhaite également faire passer de 9 à 15 millions de dollars le budget alloué au programme Vision des déplacements à vélo afin d’accélérer l’aménagement du réseau cyclable.

On l'a vu partout, dans Saint-Roch, dans Saint-Sauveur. À partir du moment où on aménage des pistes cyclables, des bandes cyclables plus sécuritaires, les gens embarquent, les gens roulent à vélo. C'est incroyable.

Une citation de : Anne Guérette, candidate à la mairie de Québec

La formation politique a l’intention de consulter les citoyens dans les conseils de quartier afin d’identifier les priorités pour « boucler le réseau ».

« Le problème du réseau, c'est qu'il est discontinu et incomplet encore à plusieurs endroits. Il y a des incohérences qui font en sorte qu’en certains endroits, ça devient très dangereux de circuler à vélo », fait valoir l’aspirante mairesse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !