•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Denis Coderre veut s'attaquer aux logements insalubres

Denis Coderre en point de presse

Denis Coderre lors d'un point de presse, lundi, sur les mesures qu'il veut instaurer pour éliminer les logements insalubres.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dans le cadre de sa campagne électorale à la mairie, Denis Coderre a promis lundi des mesures plus « fortes » pour s'attaquer au problème des logements insalubres montréalais.

Pour ce faire, l’administration Coderre compte tout d’abord augmenter le nombre d’inspecteurs travaillant à la Direction de l'habitation de Montréal. M. Coderre ignore pour le moment combien d’inspecteurs de plus seront embauchés, mais il affirme que son équipe « va regarder ».

« Mais c’est clair qu’il va y en avoir plus », dit-il.

Denis Coderre promet également la mise en place d’un registre recensant les logements insalubres que compte la ville.

Le maire sortant rappelle que plusieurs logements insalubres sont loués aux immigrants.

« Le Bureau d’intégration des nouveaux arrivants, qui a une fonction de relocalisation, va entre autres nous donner la capacité de voir qui sont les mauvais propriétaires », note-t-il.

L’administration Coderre souligne que le statut de métropole qu’a acquis Montréal en septembre, qui lui accorde des pouvoirs additionnels et une autonomie accrue, lui permettra d’intervenir plus facilement dans les cas d'immeubles détériorés ou insalubres, notamment grâce à des transferts de fonds et la possibilité de saisir des bâtiments jugés inadéquats. Il note entre autres son idée d'allouer des fonds aux arrondissements pour qu'ils apportent des réparations aux bâtiments quand les propriétaires refusent de le faire, puis leur envoient la facture.

Et si les arrondissements sont responsables de veiller à la bonne marche de ces dossiers, Denis Coderre dit vouloir améliorer la coordination avec ceux-ci.

Il notamment en créant un fonds de roulement de 250 000 $ pour apporter les correctifs d'urgence aux bâtiments quand les propriétaires refusent de le faire, avant de leur envoyer la facture.

L’habitation sera un élément essentiel et majeur au niveau du statut de métropole pour les prochaines années, et il est essentiel d’avoir une politique cohérente.

Une citation de : Denis Coderre, maire de Montréal
Notre dossier sur les élections municipales 2017 au Québec  

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !