•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une photo du maire et du chef de police avec les Soldiers of Odin sème la controverse

Trois personnes prennent la pose

Al Frederick, James Godden et Drew Dilkens

Photo : James Godden/Facebook

Radio-Canada

Une photo du maire de Windsor en compagnie du chef de police de la ville ainsi que le président du chapitre du comté d'Essex des Soldiers of Odin représente une « opération de propagande réussie » pour le controversé groupe de militants.

Les Soldiers of Odin, un groupe qui a ses origines en Finlande et qui est qualifié de « raciste » et « anti-immigration » par certains experts.

Selon Yannick Veilleux-Lepage, candidat au doctorat au Centre HANDA de l’Université St. Andrews, en Écosse, cette photo fait partie d’un mouvement de plus en plus large de la part de ces groupes dans le but de se normaliser aux yeux de la population. « Les Soldiers of Odin essaient de légitimer leur vigilantisme et d’être considérés comme des membres de la communauté soutenus par les forces de l'ordre », explique M. Veilleux-Lepage.

« C’est une leçon importante, parce que ce qui a été offert avec cette photo, c’est une opération de propagande réussie pour les Soldiers of Odin sur plusieurs facettes. Ça rend légitime leur présence. »

La photo a été prise le 15 octobre dernier durant une marche pour supporter Anne Widholm, une femme de 75 ans qui avait été attaquée sur le sentier Ganatchio la semaine d’avant.

L’homme qui représente le groupe controversé sur la photo se nomme James Godden et s’identifie sur Facebook comme étant le président du chapitre du comté d’Essex des Soldiers of Odin.

Lorsque questionné sur la nature de la photo, le maire Drew Dilkens a expliqué qu’il ne « faisait pas de vérifications d’antécédents avant de prendre une photo avec quelqu’un qui en fait la demande lors d’événements publics. Je ne suis pas intéressé à l’idée d’avoir l’air de supporter des groupes qui manqueraient de respect à ma communauté. »

Le chef de police, Al Frederick, a refusé de commenter directement, mais un porte-parole a signifié que M. Frederick ne savait pas que l’homme avec qui il prend la pose était affilié au groupe controversé.

En août dernier, le chef de la police de Sudbury avait présenté ses excuses à la communauté après avoir pris une photo en compagnie du chapitre local des Soldiers of Odin.

Avec les informations de CBC News

Windsor

Politique municipale