•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La décriminalisation : solution à la crise des opioïdes, selon Jagmeet Singh

Portrait de Jagmeet Singh

Jagmeet Singh veut que le Canada s'inspire du Portugal pour appliquer la décriminalisation dans la lutte contre la crise des opioïdes.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Jagmeet Singh a soutienu que la décriminalisation est la meilleure stratégie pour lutter contre la crise des opioïdes lors de sa première visite en Colombie-Britannique depuis son élection à la tête du NPD.

Un texte d'Eva Uguen-Csenge

Le nouveau chef du NPD fédéral est revenu sur la crise à Vancouver, vendredi, après une visite du quartier chinois avec la députée de Vancouver East, Jenny Kwan.

« Il est prouvé que le modèle punitif ne fonctionne pas », a affirmé M. Singh au sujet des morts causées par des surdoses.

Selon les derniers chiffres du coroner de la Colombie-Britannique, il y a eu plus de 1000 victimes de surdoses mortelles dans la province depuis le début de l’année.

M. Singh dit qu’il faut faire un « virage fondamental » vers la décriminalisation en investissant dans les services de santé, la réhabilitation et d’autres services de soutien.

Selon lui, traiter la possession de drogues comme un crime a pour résultat d'emprisonner les personnes qui souffrent de problèmes de dépendances, de santé mentale ou de pauvreté.

« Pour moi, la pauvreté, la santé mentale et la dépendance ne sont pas à inscrire au registre des problèmes criminels. Ce sont des problèmes de justice sociale. »

Une crise nationale

Bien qu’il soit nouveau sur la scène fédérale, Jagmeet Singh n’a pas hésité à déclarer qu’il est grand temps de déclarer un état d’urgence au niveau national. « Il y a des milliers de personnes dans notre pays qui sont en train de mourir en raison de cette crise », a-t-il dit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !