•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De 4 à 6 M$ pour contrecarrer l'agrile du frêne à Sherbrooke

Image d'archive d'un arbre dans l'état de New York atteint par l'agrile du frêne
Cet arbre a été ravagé par l'agrile du frêne, un coléoptère originaire de Chine et d'Asie orientale. Photo: The Associated Press / Mike Groll

L'agrile du frêne, cet insecte qui fait des ravages un peu partout dans la province, est maintenant bien présent à Sherbrooke. En réponse à l'envahisseur, la Ville a mis en place un plan d'action dont le coût pourrait s'élever jusqu'à 6 millions de dollars.

Environ 2500 frênes ont été dénombrés sur des terrains publics du territoire de la Ville de Sherbrooke. Leur nombre est presque cinq fois plus élevé sur les terrains privés. La Ville demande aux propriétaires qui ont l'un de ces 12 000 frênes sur leur terrain de lui en signaler la présence.

« Les gens peuvent faire l'identification et le positionnement des frênes qui se trouvent sur leur propriété, ce qui va alimenter notre inventaire et qui nous permettra de bien contenir le frêne », explique Yves Tremblay, chef de la division des parcs et des espaces verts.

Une fois les renseignements en main, une équipe de la Ville se rend alors sur place constater l'état de la situation.

« L'agrile, une fois qu'elle s'installe, fait tout le cycle. On pense l'avoir détectée à son début, mais maintenant c'est quelque chose qui se propage de façon évidente », poursuit-il.

Une fois l'agrile du frêne identifié, le travail ne s'arrête pas là pour le personnel de la Ville.

À partir du moment où un agrile est confirmé dans un frêne, on va délimiter un rayon de 300 mètres dans lequel on va aller faire des inspections systématiques pour s'assurer qu'il n'y ait pas d'autres frênes dans ce territoire-là.

Guylaine Boutin, directrice du service de l'entretien et de la voirie, Ville de Sherbrooke

Un plan coûteux

Contrecarrer la propagation coûtera plusieurs millions à la Ville de Sherbrooke.

L'agrile du frêneL'agrile du frêne Photo : Associated Press / Département des ressources naturelles du Minnesota

« Ça va se faire sur une dizaine d'années, mais il faut agir rapidement. On a l'hiver pour se préparer parce que l'hiver, c'est le temps de le faire. Mais clairement, va falloir mettre des ressources, mettre notre personnel à contribution », a soutenu Bernard Sévigny, maire sortant.

On parle en termes de coûts de 4 à 6 millions de dollars pour éradiquer l'agrile du frêne.

Bernard Sévigny, maire sortant

Comment agir?

On aperçoit ici la section du site Internet de la Ville de Sherbrooke où il est possible de lui signaler la présence de frênes sur son terrain. La Ville de Sherbrooke a mis en place une section sur son site Internet où il est possible de lui signaler la présence de frênes sur son terrain. Photo : Radio-Canada

Si vous avez un frêne sur votre terrain, il suffit de se rendre sur le site Internet de la Ville pour en signaler la présence. Une série de questions et réponses a également été mise sur pied. Par exemple, à « Comment détecter la présence de l'agrile du frêne? » la Ville a inscrit les sept princpaux signes et symptômes.

Avec les informations de Kim Vermette

Estrie

Environnement