•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa prêt à investir pour faire tenir le vieux pont Champlain

Photo : Radio-Canada / Bahador Zabihiyan

Radio-Canada

Le gouvernement fédéral est prêt à injecter de 200 à 250 millions de dollars pour rafistoler l'ancien pont Champlain, à Montréal, si jamais le nouveau pont n'est pas livré en décembre 2018. Ce scénario catastrophe, préparé par une firme de génie, permettrait de prolonger la vie du vieux pont d'une ou deux années.

La firme indique que, si le nouveau pont n’est pas terminé à temps, il faudra investir 200 millions de dollars pour assurer la sécurité du vieux pont pendant un an et 50 millions de plus pour une durée de deux ans. Ces travaux serviraient notamment à atténuer le risque posé par l’état des chevêtres, qui supportent le tablier du pont.

À l’heure actuelle, l'ancien pont, qui est toujours en service, est sécuritaire, mais la firme prévoit que le niveau de risque devrait passer d’un niveau modéré à un niveau élevé en décembre 2018, et d’un niveau élevé à très élevé en décembre 2019.

Un retard à rattraper

La construction du nouveau pont accuse un retard de six à neuf mois, notamment en raison de la grève de l'industrie de la construction et de celle des ingénieurs de l'État au cours des derniers mois. Il y a aussi eu une modification des normes provinciales qui empêche dorénavant les camions transportant de plus grosses pièces d'emprunter l'actuel pont Champlain.

Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : Radio-Canada / Bahador Zabihiyan

Pour rattraper ce retard, le consortium responsable du titanesque chantier a augmenté la cadence d’assemblage des pièces préfabriquées et, depuis cet été, les ouvriers y travaillent presque 24 heures sur 24. Le chargé de construction chez Signature sur le Saint-Laurent, Frédéric Guitard, raconte ne plus avoir de temps libre. « Des fois, j'arrive à dormir […], mais la plupart du temps, j'ai beaucoup de mal », dit-il, à la blague.

C'est un boulot à plein temps. Les bonnes idées, les "hey, pourquoi on ne fait pas ça", ça vient souvent le soir. Il y a souvent des échanges de courriels, de textos à des heures indues.

Le chargé de construction Frédéric Guitard
Si le nouveau pont n'est pas fini à temps en décembre 2018, il faudra dépenser de 200 à 250 millions de dollars pour rafistoler l'ancien.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Si le nouveau pont n'est pas finit à temps en décembre 2018, il faudra dépenser entre 200 et 250 millions de dollars pour rafistoler l'ancien.

Photo : Radio-Canada / Bahador Zabihiyan

Signature sur le Saint-Laurent a aussi décidé de faire venir plus de machines, plus de gestionnaires et, surtout, plus d’ouvriers.

On est passé de 650 travailleurs à presque 850 travailleurs au cours des trois derniers mois. Donc là, on peut augmenter le nombre de quarts sur le chantier.

Daniel Genest, responsable du consortium Signature sur le Saint-Laurent

Le consortium assure pour sa part que le nouveau pont Champlain sera terminé en décembre 2018, selon l’échéancier prévu. Il ne prévoit pas non plus dépasser le budget initial de 2,15 milliards de dollars.

Le consortium a par ailleurs déposé une poursuite contre Infrastructure Canada plus tôt cette année, estimant que ce n’est pas à lui de payer les coûts supplémentaires générés par les deux grèves de travailleurs et par les changements de normes pour le transport des grosses pièces.

Le nouveau pont en chiffres :

  • 37 immenses chevêtres fabriqués en Espagne
  • 600 poutres en acier
  • 9638 dalles de béton

Avec les informations de Louis de Belleval

Notre dossier sur les élections municipales 2017 au Québec 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Transports

Économie