•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'opposition réagit au salaire du directeur de cabinet d'Yves Lévesque

Le centre-ville de Trois-Rivières

Le centre-ville de Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada / Josée

Radio-Canada

Les opposants du maire sortant de Trois-Rivières, Yves Lévesque, ont réagi à l'augmentation de salaire de 42 % en sept ans de son directeur de cabinet. Les candidats à la mairie Jean-François Aubin et André Bertrand soupçonnent un manque de transparence.

Un texte de Marie-Pier Bouchard

Jean-François Aubin et André Bertrand ont été surpris d’apprendre que le salaire du bras droit du maire de Trois-Rivières était passé de 100 000 $ en 2009 à 142 066 $ en 2016.

S’il est élu comme maire de Trois-Rivières, Jean-François Aubin s’engage à ne pas nommer de directeur de cabinet.

« Je pense que ce sont les conseillers et les conseillères qui doivent être là pour donner des conseils au maire », précise M. Aubin.

Jean-François Aubin, candidat à la mairie de Trois-RivièresAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jean-François Aubin, candidat à la mairie de Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada

Son salaire est très élevé comparativement aux autres villes.

André Bertrand, candidat à la mairie de Trois-Rivières
André Bertrand, candidat à la mairie de Trois-Rivières répond aux questions d'une journaliste devant l'hôtel de ville.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

André Bertrand, candidat à la mairie de Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada

« C’est désolant », mentionne d’emblée le président du syndicat des employés manuels de la Ville de Trois-Rivières, Simon Lapierre, lors d’un échange par messagerie texte.

Citation du président du syndicat des employés manuels de la Ville de Trois-Rivières, Simon Lapierre
« En voyant le taux d'augmentation de 6 % par année et en comparant le salaire avec d'autres directeurs de cabinet des villes de la même envergure, je suis forcé de constater que la capacité de payer des citoyens n'a pas été prise en compte ni même respectée ».
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Simon Lapierre, président des employés manuels de la Ville de Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada

Un enjeu de transparence?

À la suite des révélations de Radio-Canada, Jean-François Aubin et André Bertrand se questionnent tous les deux sur la transparence d'Yves Lévesque.

Ils soulèvent le fait que les augmentations du directeur de cabinet n’ont pas fait l’objet de résolutions du comité exécutif.

Ça n'a pas été amené à l'exécutif ni au conseil municipal. C'est quoi, ça? On joue à cacher des choses.

Jean-François Aubin, candidat à la mairie de Trois-Rivières
Jean-François Aubin, candidat à la mairie de Trois-Rivières, répond aux question de la journaliste au centre-ville.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jean-François Aubin, candidat à la mairie de Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada

Invité à donner son opinion, le maire sortant a décliné nos demandes d’entrevue à la caméra.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale