•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Archevêché contribuera financièrement à restaurer la cathédrale

La cathédrale de Rimouski
La cathédrale de Rimouski Photo: Radio-Canada / Julie Tremblay
Radio-Canada

L'Archevêché de Rimouski affirme qu'il participera financièrement à la restauration de la cathédrale Saint-Germain. Par voie de communiqué, les autorités religieuses ont dit qu'elles n'abandonnaient pas la cathédrale, mais que le projet qui sera retenu doit contribuer « à la vocation touristique, culturelle et sociale du centre-ville rimouskois ».

Un texte de Julie Tremblay

Trois ans après la fermeture de la cathédrale, l'Archevêché affirme pour la première fois qu'il investira de l'argent pour la restaurer.

Comme diocèse, on ne désire pas se laver les mains de l'avenir de la cathédrale. Nous comptons collaborer financièrement au projet multivocationnel avec l'assemblée de fabrique.

Extrait du communiqué publié par l'Archevêché

On ignore encore quel sera ce projet et le montant de la contribution du diocèse.

L'Archevêché dit n'avoir reçu aucun projet satisfaisant au terme de l'appel de projets lancé par Monseigneur Denis Grondin en juin dernier. Un projet « satisfaisant », selon l'Archevêché, comporte un cadre financier viable et serait acceptable socialement.

Il est toujours possible de présenter un projet

La période de dépôt de projets a donc été reportée à une date indéterminée. Toujours selon l'Archevêché, plusieurs groupes n'auraient pas eu suffisamment de temps pour soumettre leurs projets.

Monseigneur Grondin affirme qu'il n'accordera pas d'entrevue au sujet de la cathédrale avant de connaître l'issue des élections municipales. Il compte discuter de l'avenir de la cathédrale avec le prochain maire, qui sera élu le 5 novembre.

Bas-Saint-Laurent

Société