•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Insolite : Posséder un chien à temps partiel

Un homme et deux chiens marchent dans un parc avec au loin, le centre-ville de Vancouver.

Vous pouvez emprunter un chien à Vancouver et dans certaines villes canadiennes.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un service à Vancouver permet de mettre en contact des propriétaires de chiens avec des gens qui aiment ces animaux, mais ne peuvent pas en posséder un à temps plein.

Un texte de Benoit Clément

C’est en quelque sorte un système de partage de chiens. Les propriétaires de chiens peuvent s’inscrire sur le site Part Time Pooch. Ils dressent un portrait de leur chien, que les personnes intéressées peuvent consulter. Ces dernières peuvent ensuite contacter le propriétaire du chien pour emprunter l’animal, tout à fait gratuitement.

Chaque vendredi jusqu’à l’Halloween, ICI Colombie-Britannique et Yukon vous présente différents lieux, histoires ou faits intéressants et inusités, parfois un peu étranges, que vous ne connaissez peut-être pas à propos de la province. Jusqu'au 12 novembre, découvrez tous les reportages de la série et votez pour votre histoire préférée >>

La page de recherche des chiens sur le site internet de Part Time Pooch, avec différents critères, comme la race, la taille et le niveau d'activité nécessaire.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des centaines de chiens sont disponibles à Vancouver, sur le site Part Time Pooch.

Photo : Radio-Canada

Le site a été fondé par Gavin Flett, l’heureux propriétaire de Frankie, un caniche frisé.

Il explique que de nombreuses personnes dans les parcs sont contentes de jouer quelques minutes avec Frankie. « Des gens me disent qu’ils voudraient posséder un chien, mais ne peuvent pas, soit parce qu’ils n’ont pas le temps nécessaire, soit parce que ça coûte trop cher », explique M. Flett.

Un homme et un caniche dans un parc
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le fondateur de Part Time Pooch, Gavin Flett et son chien Frankie

Photo : Part Time Pooch

Le concept de Part Time Pooch s’inspire d’autres services déjà offerts pour certains articles, comme les coopératives de voiture ou la banque d’outils.

Une des utilisatrices, Alisha Damani, de Vancouver, explique que, depuis qu’elle a adopté Shifoo, ses responsabilités au travail se sont multipliées. « Je n’ai plus le même temps à consacrer à mon chien », explique-t-elle.

«  »

— Une citation de  Alisha Damani, propriétaire de chien
Shifoo, un petit chien, en laisse en train de marcher avec deux personnes qui viennent de l'emprunter.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Shifoo est un chien très sociable, qui adore prendre des marches.

Photo : Radio-Canada

Gavin Flett dit que, pour l’instant, il ne compte pas ajouter d’autres animaux à son service. « Peut-être les chats tôt ou tard, mais je ne sais pas pour le reste », avoue-t-il.

Une femme lui a même demandé si elle pouvait inscrire son cheval. M. Flett doute qu’il y ait véritablement un marché pour de tels animaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...