•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élèves marchent pour une bonne cause à Saint-Quentin

Trois élèves tiennent un drap où il est inscrit On marche pour Thomas.

Des élèves de la Polyvalente A.-J.-Savoie à Saint-Quentin marchent pour venir en aide au petit Thomas, atteint d'une maladie rare.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des élèves de la polyvalente A.-J.-Savoie se mobilisent pour venir en aide au petit Thomas, atteint d'une maladie rare.

Toute l’école était invitée à amasser des fonds pour le jeune Thomas Thériault qui est atteint du syndrome de Zellweger.

La mère, Marie-Michèle Arpin, et le père, Jean-Rock Thériault, tiennent leur jeune garçon Thomas dans leur bras. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les parents du petit Thomas, Marie-Michèle Arpin et Jean-Rock Thériault participaient à la marche.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Marie-Josée Thériault, agente de développement communautaire et culturel et l’enseignante Martine Bourgoin ont travaillé conjointement sur ce projet.

« Tous les élèves de l’école, sur une base volontaire, devaient amasser 5 $ au minimum », explique Marie-Josée Thériault.

La marche s’est déroulée en début d’après-midi, jeudi, sur la nouvelle piste d’athlétisme de la polyvalente.

Cette initiative a permis d’amasser la somme d'environ 3320 $ pour venir en aide au jeune Thomas.

L’idée derrière cette marche, c’est de sensibiliser les élèves au bénévolat, souligne l’agente de développement communautaire.

La famille marche sur la piste d'athlétisme de l'école avec Thomas qui est dans une poussette. Les élèves de l'école marchent derrière eux. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les parents à la tête de la marche à la Polyvalente A.-J.-Savoie.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Il y a maintenant 12 ans que le programme de bénévolat Je m’engage dans ma communauté a été lancé.

L’objectif est d’encourager et de sensibiliser les jeunes à faire du bénévolat à l'extérieur des heures de classe.

C’était un succès dès la première année.

Marie-Josée Thériault

L’agente de développement communautaire a pu observer les bienfaits du programme.

« Je constate cette année que des élèves s’impliquent dans la communauté. Je pense à des élèves qui siègent à des comités culturels de la Ville de Saint-Quentin par exemple. On voit qu’il y a un impact. Le but de cela, c’est pour qu’ils deviennent de bons citoyens. Ces jeunes-là ont des forces et un potentiel qui peuvent servir à la communauté. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !