•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Évelyne Viens attend toujours l’invitation de Soccer Canada

La joueuse de soccer Évelyne Viens s'apprête à frapper le ballon lors d'un match universitaire américain.
Évelyne Viens est l'une des meilleures buteuses de la conférence American Athletic de la NCAA. Photo: Université South Florida / Travis Pendergrass

Depuis l'automne 2016, Évelyne Viens fait tourner bien des têtes sur les terrains de soccer du circuit universitaire américain, la NCAA. Plusieurs sont convaincus que ses qualités offensives auraient dû lui valoir une invitation au sein du programme de haute performance de Soccer Canada. Pourtant, Évelyne Viens attend toujours.

Un texte de Jean-Philippe Martin

La joueuse de L’Ancienne-Lorette n’a jamais discuté avec les dirigeants du programme d’excellence national. Sans savoir si l’appel viendra un jour, elle ignore même ce que la fédération pense de ses habiletés et de ses récentes performances.

« Pour vrai, j’aimerais ça le savoir, pour que je puisse travailler dessus, mais je ne le sais pas. C’est sûr que je n'ai jamais été dans leur programme de développement », souligne la joueuse qui poursuit son développement aux États-Unis.

L’attaquante de 20 ans fait partie des athlètes qui se sont développées tardivement. Cela explique que, contrairement aux autres bonnes joueuses canadiennes de son âge, Évelyne Viens n’a jamais participé à aucun camp d’évaluation de Soccer Canada.

Mais, depuis quelques années, elle démontre toute l’étendue de son talent. Joueuse par excellence des rangs collégiaux au Canada en 2015, son entrée fracassante au sein de la NCAA lui a véritablement permis de se faire un nom.

L’attaquante des Bulls de l’Université South Florida, à Tampa, est rapidement devenue redoutable pour les défensives adverses de la Conférence American Athletics.

 

La saison dernière, Viens a inscrit un total de 16 buts pour égaliser le record de son université pour une joueuse recrue. Ses performances lui ont valu le titre de recrue de l’année de sa conférence.

Cette saison, l’effet de surprise s’est estompé et Évelyne Viens est devenue une joueuse surveillée par les équipes adverses. Malgré tout, elle compte 9 buts à sa fiche jusqu'à maintenant et dispute une autre excellente saison.

« J’ai dû m’adapter cette année, je ne peux pas faire les mêmes choses. Les autres équipes connaissent mes qualités. Mais, j’ai amélioré mon jeu. Je travaille depuis le printemps sur beaucoup d’aspects », dit-elle.

Des entraîneurs se questionnent

Évelyne Viens croit posséder les qualités requises pour se défendre contre les meilleures. Elle n’est pas la seule à le penser.

Des entraîneurs d’expérience de la région de Québec sont étonnés qu’une joueuse aussi talentueuse n’ait toujours pas attiré l’oeil de Soccer Canada.

Helder Duarte, entraîneur du Rouge et Or, est de ceux qui se demandent ce que Soccer Canada attend pour l’inviter dans ses rangs. Mêmes interrogations de la part de Fabien Cottin, entraîneur de longue date d’Évelyne, avec les formations Haute-Saint-Charles U18 et Chaudière-Ouest Senior.

Certaines joueuses qui ont été invitées par Soccer Canada ont des qualités. Est-ce que leurs qualités sont si supérieures à celles d’Évelyne? Je n’en suis pas convaincu.

Fabien Cottin, ancien entraîneur d'Évelyne Viens

Cottin se questionne aussi sur le mode de fonctionnement du dépistage national. Il se demande si Soccer Canada s'intéresse vraiment aux joueuses qui n'ont jamais évolué au sein de sa structure.

Un intérêt envers Évelyne?

Soccer Canada assure être attentif aux joueuses qui se démarquent, qu’elles fassent partie ou non de son système de développement. Daniel Worthington, le directeur du programme d’excellence, explique que le rendement des joueuses de la NCAA sera évalué à la fin de la prochaine saison.

Ce dernier admet avoir regardé deux ou trois matchs disputés par Évelyne cette saison. Il a accepté de dévoiler quelques détails du rapport d’évaluation effectué par Soccer Canada sur la Québécoise. L'intérêt envers l’attaquante de 20 ans semble plutôt modeste.

« C’est une joueuse qui a marqué quelques buts au cours des deux dernières saisons, explique Worthington. Elle fait partie du groupe de moins de 21 ans, donc elle n’est pas éligible pour aucune de nos équipes de développement, pour l’instant, sa seule avenue avec nous, c’est l’équipe nationale senior et Évelyne est une attaquante. C’est tout ce que je peux dire », ajoute Worthington en laissant entendre que l'équipe canadienne est bien servie à ce poste avec en tête la meilleure joueuse de l’histoire du pays, Christine Sinclair.

Évelyne Viens en est bien consciente. « L’équipe canadienne a terminé troisième aux derniers Jeux olympiques, c’est sûr qu’ils ne vont pas changer leur effectif. Être le coach, je ferais la même chose, je ne changerais rien », admet-elle.

Évelyne Viens tente de se défaire d'une joueuse adverse lors d'un match de soccer universitaire américainÉvelyne Viens espère avoir un jour une invitation de Soccer Canada pour participer à un camp de sélection de l'équipe nationale. Photo : Université South Florida / Travis Pendergrass

La patience et la persévérance

Worthington rappelle toutefois que certaines joueuses dans le passé ont dû faire preuve de patience et de persévérance avant d’avoir enfin la chance de faire leurs preuves. Il cite en exemple Shelina Zadorsky et Allysha Chapman.

Ces joueuses ont toutes deux joué dans une ligue professionnelle en Suède et en Australie avant d’être invitées par Soccer Canada. « Aujourd’hui, elles ont une médaille de bronze olympique. »

« Je souhaite juste avoir la tête claire. Plus tard, dans 10-15 ans, de pouvoir me dire que j’ai fait le camp. L’été, je joue avec des filles qui ont fait l’équipe canadienne et oui, elles ont des affaires que je n’ai pas et sur lesquelles je dois travailler. Mais j’aimerais juste pouvoir me comparer à un plus gros bassin. Je ne veux juste pas avoir de regret. »

En fin de compte, avoir sa chance, c’est tout ce qu’Évelyne Viens souhaite.

Soccer

Sports