•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'aéroport de Trois-Rivières vigilant face aux drones

Un drone en plein vol

Un drone en plein vol

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La popularité des drones et la méconnaissance des règles qui entourent leur utilisation préoccupe la direction de l'aéroport de Trois-Rivières qui a suivi de près l'accident survenu la semaine dernière à l'aéroport Jean-Lesage à Québec.

Un texte de Sarah Désilets-Rousseau

Plusieurs affiches apposées aux abords de l'aéroport rappellent que l'utilisation de drones est interdite à l'aéroport de Trois-Rivières.

Il n'y a jamais eu de collisions entre un drone et un avion à cet aéroport, mais à l'été 2016, lors d'un atterrissage, un pilote a dû éviter un drone.

Le directeur des opérations aéroportuaires de l'Aéroport de Trois-Rivières, Pierre-Luc Clément, indique que les phases critiques pour les pilotes sont l’atterrissage et le décollage.

« La présence d'un drone peut quand même représenter un risque pour la sécurité aérienne et un risque d'accident, donc oui, c'est un risque important. »

— Une citation de  Pierre-Luc Clément, directeur des opérations aéroportuaires de l'Aéroport de Trois-Rivières

L'aéroport suit la situation de près et pense à faire une campagne de sensibilisation pour expliquer les règles à suivre lors de l'utilisation de drones à des fins récréatives.

Des règles strictes

L'utilisation des drones est réglementée. Les contrevenants sont passibles d'une amende jusqu'à 25 000 $ et d'une peine d'emprisonnement.

Plusieurs règles encadrent l'usage de drones récréatifs.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plusieurs règles encadrent l'usage de drones récréatifs.

Photo : Radio-Canada

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a terminé une consultation publique sur la question le 13 novembre dernier. Des règles finales seront présentées au début de l'année 2018 et elles seront beaucoup plus contraignantes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !