•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dwayne Schnell plaide coupable

Dwayne Schnell se penche vers la caméra et sourit.

Un enseignant de l'École La Vérendrye a plaidé coupable de trois chefs d'accusation liés à la production de pornographie juvénile.

Photo : Facebook/Dwayne Schnell

Radio-Canada

L'enseignant francophone de l'École La Vérendrye, à Lethbridge, en Alberta, a plaidé coupable mardi à trois chefs d'accusation liés à la production et la distribution de pornographie juvénile. Dwayne Schnell avait été arrêté en février 2017 grâce à des informations du Centre national pour les enfants disparus et exploités, établis aux États-Unis.

L’organisme avait prévenu les policiers qu’un usager des réseaux sociaux téléchargeait du matériel montrant de l’exploitation sexuelle de mineurs.

Ces derniers ont en effet découvert 200 images de pornographie juvénile chez l'enseignant de 37 ans. Elles avaient été produites par l'accusé. Les photos ainsi que plusieurs vidéos étaient stockées en ligne et sur différents appareils électroniques.


Dwayne Schnell reconnaît sa culpabilité pour la production et la distribution de pornographie juvénile. Les faits qui lui sont reprochés se sont produits entre décembre 2014 et février 2017. À l'époque, il travaillait comme enseignant à l'école du Conseil scolaire FrancoSud, La Vérendrye.

Un interdit de publication nous empêche de dévoiler l'identité des victimes.

Les autres chefs d'accusation devraient être abandonnés, car ils sont redondants, selon la procureure de la Couronne.

Dwayne Schnell est actuellement en liberté sous caution. Il n’a pas le droit d’utiliser Internet, sauf dans une bibliothèque publique. Il lui est également interdit d’utiliser des appareils d’enregistrement multimédia et d’entrer en contact avec des enfants de moins de 16 ans, à l’exception des siens.

Il reviendra à la cour pour les audiences de détermination de la peine à la mi-mars.

D'après les informations de François Joly

Alberta

Justice et faits divers