•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des irrégularités observées à Baie-Trinité

Baie-Trinité

Baie-Trinité

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire (MAMOT) relève des irrégularités dans la gestion de la municipalité de Baie-Trinité. Des documents n'ont pas été remis au ministère et des questions posées aux élus et aux employés municipaux demeurent sans réponse

Un texte de Marlène Joseph-Blais

Malgré de nombreux rappels, le MAMOT n'a pas reçu le rapport financier 2016 de la municipalité, une copie du code d'éthique et de déontologie mis à jour et le relevé des déclarations d'intérêts pécuniaires des élus.

La politique de gestion contractuelle et la liste des dépenses d'au moins 25 000 $ doivent aussi être publiées sur le site web de la municipalité, ce qui n'a pas été fait.

Dans une lettre envoyée au conseil municipal le 28 septembre, le sous-ministre Marc Croteau souligne que les élus et le personnel de la municipalité de Baie-Trinité éprouvent de la difficulté à répondre aux questions du MAMOT. « Je suis préoccupé de la situation prévalant actuellement », écrit-il.

Notre dossier sur les élections municipales 2017 au Québec  

La lettre fait aussi état de plaintes de citoyens selon lesquels l'ex-maire Denis Lejeune se serait trouvé dans les bureaux municipaux après sa démission, au mois d'août.

Le sous-ministre rapporte des informations voulant que le conseil municipal souhaitait peut-être accorder un contrat à Denis Lejeune. « Bien que je ne dispose pas d'information sur les intentions précises de Baie-Trinité à ce sujet, j'invite les élus de Baie-Trinité à faire preuve de prudence et d'exemplarité », indique-t-il.

Le maire sortant et candidat à la mairie de Baie-Trinité, Victor d'Amours, n'a pas répondu à la demande d'entrevue de Radio-Canada. Il a été impossible de joindre l'ex-maire Denis Lejeune.

Seul l'autre candidat à la mairie a accepté de nous parler. Marc Tremblay promet une gestion transparente des finances de la municipalité.

On a déjà commencé à s'avancer sur certains points, mais vous comprendrez que vu qu'on n'a pas les chiffres, on ne connaît pas la situation financière du village. Ce n'était pas réaliste pour moi de promettre quoi que ce soit.

Marc Tremblay, candidat à la mairie de Baie-Trinité

Observateur mandaté

Dans sa lettre, Marc Croteau indique qu'il a demandé à la Commission municipale du Québec de mandater un observateur pour qu'il examine l'administration et l'exécution des lois municipales à Baie-Trinité. Son rapport est attendu d'ici le 1er décembre.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Côte-Nord

Politique municipale