•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yves Lévesque « champion de la mesquinerie », selon l’ex-greffier de la Ville

Gilles Poulin annonce qu'il appuie la candidature de Jean-François Aubin à la mairie de Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada / Claudie Simard

Radio-Canada

Lors d'une sortie publique mardi, l'ancien greffier de Trois-Rivières a tiré à boulets rouges sur Yves Lévesque. Gilles Poulin, « invite les électeurs à congédier » le maire sortant et accorde son soutien au candidat Jean-François Aubin.

Dans une lettre ouverte (Nouvelle fenêtre) adressée aux citoyens, Gilles Poulin qualifie Yves Lévesque de « champion de la mesquinerie ».

Gilles Poulin a côtoyé Yves Lévesque durant 16 ans et demi dans le cadre de ses fonctions. « J’ai vu agir Yves Lévesque lors des séances publiques du Conseil ; je l’ai également vu agir en privé, derrière des portes closes », écrit-il.

Comme cadre supérieur, j’ai pu " apprécier " son éthique douteuse ; je l’ai également vu s’immiscer dans des opérations courantes et faire de la micro-gestion, à mon grand déplaisir et à celui de mes ex-collègues.

Gilles Poulin, notaire honoraire

Gilles Poulin a travaillé pour la Ville de novembre 1988 à juillet 2017. Il y a occupé diverses fonctions, dont président d’élections et greffier de la Ville, poste qu’il occupait au moment de prendre sa retraite.

Extrait de la lettre ouverte de Gilles Poulin

J’ai entendu une multitude de citoyens lui reprocher ses façons de faire, son manque de transparence, son approche brouillonne, son attitude individualiste et cavalière, son style autoritaire et populiste, son arrogance, son tempérament impulsif, son comportement axé sur l’intimidation plutôt que sur l’écoute, son mépris de la démocratie, ses propos verbeux et arrogants, etc. Je fais miennes toutes ces critiques.

J’ai cessé de compter le nombre de fois où il a accusé ceux qui ne pensaient pas comme lui de promouvoir le négativisme, de faire de la « p’tite politique », de la « politicaillerie ».

Absentéisme du maire sortant

Selon les données fournies par Gilles Poulin, le taux d’absentéisme d’Yves Lévesque aux séances du Comité exécutif de la Ville de Trois-Rivières a augmenté depuis 2002. Il affirme qu'il a manqué entre 90 % et 100 % des séances entre 2008 à 2017.

Ses absences témoignent de tout le mépris qu’il a envers les instances de la Ville.

Gilles Poulin, notaire honoraire

« Malheureusement, Yves Lévesque a toujours déserté le Comité exécutif où se prennent annuellement des centaines de décisions et où se dépensent des dizaines de millions de dollars », peut-on lire dans sa lettre ouverte.

J'ai encore cette capacité de me scandaliser et je suis scandalisé.

Gilles Poulin, notaire honoraire

Gilles Poulin ne mâche pas ses mots et ajoute : « vous ne me ferez pas accroire [sic] qu'il n'est pas capable d'être présent, ça n'a pas de bon sens ».

Pas de commentaire d'Yves Lévesque

Le maire sortant, Yves Lévesque, n'a pas souhaité commenter la sortie publique de Gilles Poulin. Il affirme qu'il n'est pas dans son habitude de commenter ce qu'il appelle une « campagne de salissage ».

De son côté, le troisième candidat à la mairie André Bertrand, a été surpris par cette sortie publique de Gilles Poulin. « Il devrait se garder un devoir de réserve , de respect, pour son ancien employeur » a-t-il exprimé en entrevue.

Au sujet de l'absence d'Yves Lévesque aux séances du Conseil exécutif de la Ville, André Bertrand estime que « ça regarde M. Lévesque. « Est-ce qu'il faisait confiance aux gens qui étaient là? Ou c'est parce qu'il était occupé ailleurs? ». Il affirme par contre que s'il est élu maire, il assistera aux séances du Conseil exécutif.

 

Appui pour Jean-François Aubin

Gilles Poulin a effectué sa sortie publique contre Yves Lévesque au moment d'annoncer son appui au candidat à la mairie Jean-François Aubin.

C'est un appui de taille […], c'est vraiment quelque chose d'apprécié et je pense que c'est quelque chose aussi qui va parler à la population.

Jean-François Aubin, candidat à la mairie de Trois-Rivières

L'ancien greffier de la Ville l'a côtoyé comme conseiller municipal durant trois ans et demi. Il affirme qu'il a une bonne éthique, qu'il est rigoureux et qu'il est à l'écoute des gens.

Conseillers municipaux Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Séance du conseil municipal de Trois-Rivières du 16 janvier 2017

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

Notre dossier sur les élections municipales 2017 au Québec  

Si la lettre ouverte ne s'affiche pas correctement, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale