•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’énergie renouvelable dans la ligne de mire de trois municipalités du N.-B.

Une éolienne devant un ciel bleu.

Chaque parc éolien pourrait créer de l'électricité pour 6400 foyers.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Radio-Canada

Edmundston, Saint-Jean et Perth-Andover unissent leurs forces et proposent la création de deux nouveaux parcs éoliens communautaires dans les comtés de Charlotte et de Carleton, au Nouveau-Brunswick. Un projet d'une valeur d'environ 120 millions de dollars.

Chacun de ces parcs devrait générer assez d’électricité pour 6400 foyers, selon Dan Dionne, directeur général de Perth-Andover.

« Nous sommes emballés par l’idée de développer une entreprise locale d’énergie renouvelable et de faire en sorte qu’une partie des recettes demeure dans la province », dit-il.

C'est aussi l'occasion de s'imposer dans un secteur des énergies vertes, appelé à prendre de l'importance dans les prochaines années, selon Cyrille Simard, maire d'Edmundston.

On est dans une province positionnée favorablement vis-à-vis le marché américain et [l'énergie renouvelable] augmente les capacité de mieux satisfaire les besoins du Nouveau-Brunsiwck en diminuant des installations qui produisent des gaz à effet de serre.

Cyrille Simard, maire d'Edmundston
Le maire d'Edmundston Cyrille Simard dans son bureau

Le maire d'Edmundston, Cyrille Simard, est déçu d'apprendre la fermeture prochaine du centre d'appels dans sa municipalité.

Photo : Radio-Canada / Bernard LeBel

Ces trois municipalités sont dotées de leur propre compagnie d’électricité. Les profits iraient donc à ces trois entreprises et à Valeco Énergie Québec, qui exploite déjà des centrales d’énergie renouvelable et aiderait à développer les projets. Les prix pour les consommateurs seraient comparables à ce qu’ils paient actuellement, selon Dan Dionne.

Le coût du développement de chaque parc éolien serait d’environ 60 millions de dollars et les frais seraient partagés entre les différents partenaires. « Chacun serait responsable de sa part, explique Dan Dionne. [Le financement viendrait] d’emprunts et de capitaux existants. »

L'homme en entrevue à l'extérieur, devant un pont.

Dan Dionne, directeur administratif de Perth-Andover, se réjouit du projet commun de sa ville avec Edmundston et Saint-Jean pour le développement de nouveaux parcs éoliens.

Photo : CBC

Nouveau moteur économique

Le projet n'en est qu'au stade de proposition, mais s'il est accepté, il pourrait devenir un moteur économique pour ces trois municipalités, selon Cyrille Simard. « Ce sont des installations considérables qui créeraient des emplois durant la phase de construction. Par après, dans la partie de gestion, on a créé un modèle où les trois entités publiques vont travailler ensemble. Si ça ne crée pas d'emplois à long terme, ça va certainement créer une plus grande capacité de créer des revenus pour nos municipalités respectives. »

Les deux sites proposés sont reconnus pour leurs vents forts. Il s’agit de zones partiellement déboisées et éloignées des maisons, selon un communiqué.

Les projets ont été proposés dans le cadre du volet Énergie renouvelable communautaire d’Énergie NB. La société de la Couronne étudie les propositions, et les promoteurs d'Edmundston, de Saint-Jean et de Perth-Andover espèrent une décision bientôt. L’énergie produite par ces éoliennes serait rendue disponible sur tout le réseau, grâce une entente de 25 ans avec Énergie NB qui achèterait et distribuerait 100 % de la production, selon Dan Dionne.

S’ils sont approuvés, les partenaires espèrent que les nouveaux parcs éoliens produiront d’ici la fin de 2020.

Avec les informations de CBC, et Radio-Canada

Nouveau-Brunswick

Environnement