•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

Vie et mort du Spectrum

Téléjournal, 4 septembre 2020

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le 17 octobre 1982, le Spectrum ouvre ses portes rue Sainte-Catherine, à Montréal. Lancée par Spectra, cette salle de spectacle accueille, pendant 25 ans, les grands noms de la musique québécoise et internationale. Découvrez en archives quelques moments dans l'histoire de ce lieu mythique de la scène musicale montréalaise.

Au bulletin de nouvelles Ce soir du 6 décembre 1982 animé par Gabi Drouin, le journaliste Paul Toutant présente un reportage sur cette nouvelle salle installée dans l’ancien cinéma Alouette. Avec une capacité de 1000 places, « la technologie récente joue un grand rôle ». Le Spectrum peut se transformer en salle de concert, en discothèque et même en studio de télévision.

Au fil du temps, des centaines d’artistes s’y produisent, dont Michel Rivard, Richard Desjardins, Plume Latraverse et Jean Leloup. Des musiciens de partout dans le monde y foulent aussi les planches, notamment Stevie Ray Vaughan, The Police, Miles Davis et Peter Gabriel.

En tête, 30 mai 1986

En 1986, le journaliste Mario Masson présente le portrait de jeunes entrepreneurs du monde du spectacle à l’émission En tête. Dans cet extrait diffusé le 30 mai 1986, les cofondateurs du Spectrum, André Ménard et Alain Simard, parlent de leur dynamique de travail.

Le Spectrum a pris le parti d’être une salle ouverte à plusieurs tendances. [...] On fait des choses que les autres producteurs ne veulent pas faire.

Une citation de : André Ménard, cofondateur du Spectrum

Une mort annoncée

En 2007, après 25 ans d’activités, le bail emphytéotique de Spectra tire à sa fin. L’édifice devenu désuet a grand besoin de rénovations. La société immobilière SIDEV pour sa part, souhaite construire un immeuble à vocation commerciale. Le Spectrum doit fermer ses portes.

Téléjournal, 6 août 2007

Un dernier spectacle est présenté le 5 août 2007, dans le cadre des Francofolies. Le journaliste Stéphane Leclair rend compte de cette soirée d’adieu au Téléjournal du 6 août 2007 animé par Philippe Schnobb. L’auteur-compositeur-interprète Michel Rivard, qui s’est produit à 54 reprises sur la scène du Spectrum, participe à l’événement. En plus du grand public et des employés, les musiciens portent le deuil en ce soir de clôture.

Ça me fait vraiment de la peine [...] c’est une partie de notre vie qui s’en va.

Une citation de : Éric Lapointe, auteur-compositeur-interprète

La démolition du Spectrum devait débuter au cours du mois d’août 2007. Il faudra attendre jusqu’en novembre 2008 pour que l’immeuble soit détruit. Depuis près de 10 ans, le terrain à l’angle des rues Sainte-Catherine et Jeanne-Mance reste en friche, tel un trou béant en plein cœur de la ville.

Encore plus de nos archives 

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.