•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La famille syrienne parrainée par la paroisse Saints-Martyrs-Canadiens est arrivée

Paroisse Saints-Martyrs-Canadiens à Saskatoon

Paroisse Saints-Martyrs-Canadiens à Saskatoon

Photo : ICI Radio-Canada/Albert Couillard

Radio-Canada

Le rêve de la paroisse Saints-Martyrs-Canadiens de Saskatoon de parrainer une famille syrienne est maintenant réalisé : la famille chrétienne qui habitait la ville d'Alep, en Syrie, avant les bombardements, est arrivée à Saskatoon le 3 octobre.

La paroisse indique que sept personnes font partie de cette famille, soit une grand-tante de plus de 80 ans, une grand-mère dans la soixantaine, deux parents dans la trentaine et leurs trois enfants de 9, 8 et 1 an.

Pour les accueillir et pour subvenir à leurs besoins pendant un an, la paroisse Saints-Martyrs-Canadiens s'est associée à la paroisse St. Anne et à la paroisse luthérienne Resurrection Church. Le fait d'avoir réussi à amener cette famille au Canada représente une grande victoire pour ces trois paroisses, parce qu'il s'agit de la quatrième tentative de parrainage du groupe depuis 2013.

L'arrivée de cette famille qui préfère ne pas être identifiée s'est faite très rapidement.

Jocelyne Lavergne, du comité de la paroisse Saints-Martyrs-Canadiens, a même raconté avoir été surprise d'avoir été appelée à se rendre à l'aéroport le 3 octobre. « On s'attendait à ce qu'ils arrivent au mois d'octobre, mais on ne savait pas qu'ils arrivaient la journée même! Mais ça s'est quand même bien passé. L'accueil a été très chaleureux, il y avait des gens à l'aéroport des trois églises qui ont travaillé pour les accueillir. »

Jocelyne Lavergne, du comité de la paroisse Saints-Martyrs-CanadiensAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le souhait de parrainer une famille syrienne est réalisé pour la paroisse Saints-Martyrs-Canadiens qui confirme l'arrivée de la famille à Saskatoon

Photo : Radio-Canada / Pascale Bouchard

Même s'ils ne parlent que l'arabe pour le moment, Jocelyne Lavergne souligne qu'après deux semaines, il est maintenant facile de deviner qu'ils sont très heureux d'être ici. « Même dans la dernière semaine, je vois dans la jeune femme un sentiment de paix qu'il n'y avait pas à l'arrivée, et le bonheur chez la grand-tante et la grand-mère, des larmes, c'est des larmes de joie. »

On ne comprend pas les mots qu'ils expriment, mais on sent la joie, je peux dire qu'ils sont très heureux.

Jocelyne Lavergne, comité de la paroisse Saints-Martyrs-Canadiens

Les deux fillettes de 8 et 9 ans commencent l'école cette semaine. Elles suivront des cours en anglais à l'École St. Angela, de Saskatoon, précise Jocelyne Lavergne. La famille sera aussi invitée à découvrir la communauté francophone de la ville dans les semaines à venir. « On va les inviter à la paroisse dans deux ou trois semaines probablement, après la messe du dimanche, mais ils ne parlent ni français ni anglais, alors probablement qu'ils vont commencer avec l'anglais. »

Près de 50 000 $ ont été amassés à ce jour par les trois paroisses participantes pour aider cette famille. Une dernière activité de financement, une soirée d'Halloween, est prévue le 28 octobre à la paroisse Saints-Martyrs-Canadiens.

Saskatchewan

Nouveaux arrivants