•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« On n’oublie jamais » : une cérémonie rend hommage aux policiers morts en service

Une plaque avec le nom et la date du décès de Francis Deschênes sur le monument.
Le nom de l'agent Francis Deschênes a été ajouté au monument commémoratif des policiers mort en fonction en Nouvelle-Écosse. Photo: CBC / Emma Davie
CBC

Le nom de Francis Deschênes, mort en bordure de la Transcanadienne au Nouveau-Brunswick, il y a quelques semaines, a été ajouté à un monument, à Halifax, qui rappelle la mémoire des policiers tombés dans le cadre de leurs fonctions.

Agé de 35 ans, Francis Deschênes était originaire d’Edmundston, au Nouveau-Brunswick. Il est le 24e policier à voir son nom être affiché sur le monument.

Le 12 septembre dernier, il a été heurté par une fourgonnette lorsqu’il s’était arrêté sur le bord de l'autoroute pour aider deux personnes à changer un pneu.

Le temps passe, mais la douleur reste

Tanya Burkholder a perdu son père il y a longtemps. Le policier est mort dans le cadre de ses fonctions le 14 juin 1996. Malgré les années, la douleur est toujours présente.

« On n’oublie jamais, dit-elle. Je suis très triste pour la famille de Francis Deschênes parce que leur douleur ne fait que commencer et elle durera pour toujours. »

La jeune mère avec son garçon, devant des agents de la GRC.Tanya Burkholder et son fils, Dylan Cameron, assistent chaque année à la cérémonie. Photo : CBC / Emma Davie

Un hommage aux policiers

Des centaines de personnes se sont rassemblées dimanche après-midi au site de Grand Parade, devant l'hôtel de ville d'Halifax, où la 35e cérémonie commémorative avait lieu.

« C’est très important pour les policiers, leurs familles, leurs amis et le public de savoir [que leur nom est inscrit] sur ce monument parce qu’ils sont morts dans le cadre de leurs fonctions, qu’ils ont donné leur vie pour sauver celles des autres », a déclaré l’agent à la retraite Rick Chadwick.

Des hommes et des femmes en uniforme jouent de la cornemuse.Des centaines de personnes étaient présentes pour la cérémonie annuelle qui rend hommage aux policiers morts durant leur service. Photo : CBC / Emma Davie

Le nom de Francis Deschênes a été ajouté au monument il y a une semaine. Selon Rick Chadwick, le comité chargé de décider quels noms y graver tenait à ce que celui de Francis Deschênes y soit ajouté à temps pour la cérémonie commémorative.

« Nous avons reconnu dès sa mort que son nom devait être sur le monument », affirme Rick Chadwick.

Francis Deschênes, membre de la GRC Francis Deschênes était membre de la GRC depuis 2004. Il comptait 12 ans de service. Photo : Gendarmerie royale du Canada

« Laissez-les rentrer à la maison »

Un moment de silence a été observé par l’assemblée et des couronnes de fleurs ont été posées sur le monument.

C’est très difficile pour les familles de continuer à vivre normalement. Chaque fois qu’on entend une sirène, on se dit : "Laissez-les rentrer à la maison. Ne les laissez pas devenir un nouveau nom sur le monument."

Tanya Burkholder, fille d'un policier mort en service

Tanya Burkholder était accompagnée de son fils, Dylan Cameron, pour déposer des fleurs à la mémoire de son père. « Je veux qu’il sache à quel point son travail était important. » Elle ajoute que Dylan, 7 ans, ressemble beaucoup à son grand-père.

Nouveau-Brunswick

Justice et faits divers