•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le film français Ava remporte les honneurs au FNC

Image montrant l'actrice Noée Abita dans le rôle d'Ava, personnage principal du long métrage français « Ava ».
Noée Abita incarne Ava, la protagoniste du film. Photo: Trois Brigands Productions

Le Festival du nouveau cinéma de Montréal (FNC) a décerné sa Louve d'or, prix récompensant le meilleur long métrage de la Compétition internationale de l'événement qui se clôturait dimanche, au film Ava de la réalisatrice française Léa Mysius.

Le prix est accompagné d’une bourse de 15 000 $. Ce premier long métrage de la réalisatrice avait auparavant été récompensé à la Semaine de la critique du Festival de Cannes 2017.

L’œuvre, un récit sur l’urgence de vivre, raconte l’histoire d’Ava, une fille de 13 ans à qui l’on annonce la perte progressive de la vision et qui, plutôt que de broyer du noir, décide d’affronter le problème à sa manière.

Le jury de la Compétition internationale (longs métrages) était composé de la comédienne Sophie Cadieux, du cinéaste Alexandre Domingue et de la productrice Lyse Lafontaine. Ceux-ci ont remis le Prix de l’innovation Daniel Langlois au film Téhéran Tabou (Autriche, Allemagne), d’Ali Soozandeh.

La performance de Darya Zhovnar, dans Closeness (Russie), a également été soulignée. L’actrice a reçu le Prix d’interprétation.

Le prix récompensant le meilleur long métrage canadien a été remis au réalisateur Pascal Plante, pour Les faux tatouages, un hommage cinématographique à l’adolescence et à la marginalité.

Cliquez ici pour consulter la liste complète des lauréats. (Nouvelle fenêtre)

Cinéma

Arts