•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des jeunes récupèrent des milliers de piles pour la prévention des incendies

Des piles tombent dans une chaudière déjà plein de piles usagées

Des centaines de kilogrammes de piles seront recyclés grâce à l’événement « Scout tombe pile »

Photo : Radio-Canada / Jean-Louis Bordeleau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plus de 300 jeunes ont ratissé Sept-Îles et Port-Cartier, dimanche, non seulement pour vérifier l'état des détecteurs de fumée des citoyens, mais aussi pour faire d'une pierre trois coups

Un texte de Jean-Louis Bordeleau

Les scouts de Sept-Îles et de Port-Cartier, épaulés par des cohortes d'élèves du secondaire et d'équipes sportives, ont amassé plusieurs centaines de kilogrammes de piles usagées. Ils en ont profité pour distribuer plus de 6 000 piles neuves destinées aux détecteurs de fumée.

« C'est arrivé par le passé que l'on ait donné un détecteur de fumée, et que durant l'année suivante, le détecteur de fumée ait réveillé la famille durant la nuit. Ça a sauvé les personnes. »

— Une citation de  Tommy Blier, pompier pour la sécurité incendie de Sept-Îles

Yves Poirier, le fondateur de l'évéement, en est à sa 7e activité du genre. Il constate que plusieurs personnes n'ont pas de détecteurs de fumée fonctionnels, simplement parce qu'ils ne veulent plus entendre les fausses alertes.

« C'est comme s'il y avait un pompier en permanence dans la maison. »

— Une citation de  Yves Poirier, le fondateur de l'événement « Scout tombe Pile »

Du même coup, la distribution de piles neuves a permis aux scouts d'amasser du financement. « Les jeunes n'ont pas l'impression, en faisant cette campagne-là, d'aller solliciter dans les maisons, comme si on vend une barre de chocolat, par exemple. Là, il y a une utilité. »

De plus, toutes les piles récoltées prendront le chemin de l'écocentre. Selon Recyc-Québec, certaines piles sont considérées comme des résidus domestiques dangereux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !