•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Innsbruck dit non aux Jeux olympiques d’hiver en 2026

Un sauteur à ski plane au-dessus de la ville d'Innsbruck, en Autriche.

Un sauteur à ski plane au-dessus de la ville d'Innsbruck, en Autriche.

Photo : Getty Images / JOE KLAMAR

Radio-Canada

La population d'Innsbruck, ville olympique en 1964 et 1976, et de 278 municipalités de la région du Tyrol, en Autriche, s'est prononcée par référendum dimanche contre la tenue des Jeux d'hiver en 2026.

Dans l’ensemble du Tyrol, 53,35 % des 313 681 votes exprimés l’ont été contre une candidature en vue d’obtenir pour la troisième fois les Jeux olympiques dans la région. Le taux de participation s’est élevé à un peu plus de 58 %.

La ville d’Innsbruck même a rejeté avec une majorité forte de plus de 67 % une candidature autrichienne en 2026, qui estimait à 1,3 milliard de dollars le coût de l’organisation des Jeux.

Innsbruck avait déjà rejeté à deux reprises l'idée d'une nouvelle candidature lors de référendums organisés à l'échelle de la seule ville en 1993 et 1997.

L’échec d’un nouveau référendum autrichien pour les organisateurs s’inscrit dans une série de revers européens dans des exercices semblables (référendums ou pétitions) afin d’entériner une candidature olympique. Les populations d’Hambourg et de Budapest avaient tué dans l’œuf leurs candidatures pour les Jeux d’été de 2024, comme celles de Cracovie, Munich et Davos pour ceux d'hiver de 2022.

La Ville de Calgary étudie la possibilité de se déclarer candidate pour les Jeux d’hiver de 2026. Un comité exploratoire a évalué à 4,6 milliards les coûts de leurs organisations dans la ville albertaine et s’attend à un déficit de 2,4 milliards.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Sports