•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Liquidation de Sears : une ancienne employée centenaire perd ses avantages sociaux

Lisa Okill assise regarde un album de photographies de famille
Lisa Okill a pris sa retraite en 1982 après avoir géré des magasins de Sears en Ontario pendant plus de 20 ans. Elle perd maintenant ses avantages sociaux. Photo: CBC/Matthew Bingley
CBC

La liquidation de Sears Canada désole une famille au Nouveau-Brunswick qui voit l'un des siens, une dame âgée de 100 ans, perdre ses avantages sociaux, comme c'est le cas de milliers d'autres employés de Sears à la retraite.

Lisa Okill, résidente de Moncton, a été la première femme ayant dirigé un magasin de l’entreprise Sears au Canada. Elle a pris sa retraite après 26 ans de services.

Quelques jours après que Mme Okill eut célébré son 100e anniversaire, son fils Paul Legood a appris que l’assurance-vie et le programme d’indemnité en cas de maladie dont bénéficiait sa mère allaient disparaître avec Sears. C’est parce que l’entreprise ne contribuera plus au financement de ces programmes, explique-t-il.

Malgré tout, M. Legood dit que sa mère a plus de chance que d’autres retraités, parce qu’elle a joui de ses avantages sociaux pendant 35 ans, ce qui ne sera pas le cas des travailleurs de Sears qui ont récemment pris leur retraite.

Étant donné l’état de santé de sa mère, M. Legood ne lui a pas parlé des difficultés de Sears. Sa femme, Margie, affirme que si Mme Okill était plus jeune et non atteinte de démence, elle serait sûrement bouleversée et en colère.

La famille Legood estime pouvoir absorber la perte des avantages sociaux de Sears, mais elle exprime de l’inquiétude et de la compassion pour les autres retraités qui n’auraient pas un tel appui.

D’après le reportage de Matthew Bingley, CBC

Nouveau-Brunswick

Société