•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Roger Federer domine Rafael Nadal en finale à Shanghai

Roger Federer et Rafael Nadal sourient largement lors de la cérémonie de remise des trophées du Masters de Shanghai.

Roger Federer et Rafael Nadal sourient largement lors de la cérémonie de remise des trophées du Masters de Shanghai.

Photo : Getty Images / Lintao Zhang

Agence France-Presse

Le numéro un mondial, Rafael Nadal, a été battu par son éternel rival, Roger Federer, dans une finale à sens unique au Masters de Shanghai dimanche. Le Suisse a mis fin à l'invincibilité de l'Espagnol 6-4 et 6-3.

Federer signe une cinquième victoire de suite depuis novembre 2015, la quatrième cette année, contre Nadal. Le Majorquin était sur une séquence de 16 matchs consécutifs sans défaite qui lui avait permis de mettre la main sur les titres à Flushing Meadows et à Pékin.

Ce 38e duel entre les géants du tennis n'a pas tenu toutes ses promesses pour ce qui est du suspense tant le Bâlois de 36 ans s'est montré supérieur. Malgré ses succès cette saison, le 2e à l'ATP ne croit toutefois pas qu'il pourra un jour revenir à une fiche égale contre Nadal, qui mène 23-15 dans les affrontements entre les deux légendes du tennis.

« Ça n'arrivera pas, a déclaré Federer. Il ne nous reste pas suffisamment d'années sur le circuit et notre classement fait que nous nous affrontons qu'en finale présentement. Et vous ne pouvez pas gagner tous vos matchs contre Rafa, en toute honnêteté. Il est un trop bon joueur. »

Dans des conditions très rapides, se prêtant mieux à son jeu, il a débordé le Majorquin de 31 ans, qui n'a pas semblé au meilleur de sa forme et semblait incommodé au mollet droit.

Federer enrichit donc son opulent palmarès d'un 94e titre sur le circuit après avoir déjà conquis cette année deux tournois du grand chelem (Australie et Wimbledon), deux autres Masters 1000 (Indian Wells et Miami) et le tournoi de Halle. Il devient le deuxième joueur le plus titré de l'ère open (depuis 1968) à égalité avec Ivan Lendl et derrière Jimmy Connors (109 trophées).

Cette victoire lui permet aussi de maintenir une incertitude dans la course au titre de numéro un mondial en fin d'année, même si Nadal a gagné 1960 points de plus que lui depuis le début du calendrier 2017.

Il reste toutefois 3000 points à prendre dans les trois derniers tournois où les rivaux sont engagés : Bâle (500), Paris (1000) et le Masters de Londres (1500). Federer peut continuer d'entretenir le suspense si son dos le laisse tranquille et s'il maintient ce niveau.

D'entrée dimanche, il a mis une intense pression sur Nadal et lui a fait perdre son premier jeu au service. Avec peu de fautes directes (5 contre 8) et des coups gagnants (16 contre 9) qui trouvaient souvent les lignes, Federer a maîtrisé la première manche.

Avec la même volonté d'abréger les échanges, il a encore fait craquer Nadal dans le cinquième jeu de la deuxième manche pour mener 3-2. Il s'est même permis de briser une troisième fois l'Espagnol pour conclure le match.

« Il a vraiment bien joué, avec des coups qui allaient vite. Il a aussi super bien servi. Et il retournait bien également, non? », a énuméré l'Espagnol.

Trois ans après son triomphe en 2014, le Suisse est sacré pour la deuxième fois à Shanghai. Il s'agit de son 27e titre dans la série Masters 1000. Nadal partage le record de 30 avec le Serbe Novak Djokovic.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Tennis

Sports