•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier whisky produit en Mauricie

Jean-Philippe Roussy et Jonathan Couturier, de la distillerie Mariana, se lancent dans la production d'un whisky de malt.

Jean-Philippe Roussy et Jonathan Couturier, de la distillerie Mariana, se lancent dans la production d'un whisky de malt.

Photo : Radio-Canada / Anne-Andrée Daneau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après le gin, la vodka et le rhum, la distillerie Mariana, à Louiseville, s'est lancé un nouveau défi : produire un whisky de malt. Alors qu'une première production a déjà été mise en baril, les propriétaires lancent maintenant une campagne de sociofinancement.

D’ici 2020, les propriétaires de la distillerie souhaitent produire près de 5000 bouteilles de ce whisky, le premier créé en Mauricie.

« Du whisky québécois, qui a vieilli trois ans dans une barrique, ça n'existe pas encore. »

— Une citation de  Jean-Philippe Rousseau, distillateur et associé de la distillerie Mariana

« Certains de nos collègues, comme nous, commencent à en faire. Ensemble, on va réussir à faire rayonner le Québec à ce niveau-là », indique Jean-Philippe Rousseau, distillateur et associé de la distillerie Mariana.

Un baril contenant du whisky de malt, produit en octobre 2017.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le whisky de malt produit par la distillerie Mariana devra reposer dans un baril pendant trois ans avant de pouvoir être dégusté.

Photo : Radio-Canada / Anne-Andrée Daneau

Fondée en 2014, la distillerie, qui se targue d’être la première en son genre en Mauricie, utilise des ingrédients locaux pour fabriquer ses spiritueux. Son nouveau whisky de malt ne fera pas exception.

« On a un programme de vieillissement assez éclaté, assure Jean-Philippe Rousseau. On parle de fûts originaux, de fûts de vin de glace ou qui ont contenu du bourbon américain et de la bière de micro-brasserie. On essaie d'apporter notre touche originale en matière de whisky, tout en utilisant des céréales locales. »

« On a tout dans la région pour réussir à faire ce produit-là, suffit de mettre la main à la pâte et on va réussir! »

— Une citation de  Jean-Philippe Rousseau, distillateur et associé de la distillerie Mariana
La distillerie Mariana produit déjà du gin, du rhum et de la vodka.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La distillerie Mariana produit déjà du gin, du rhum et de la vodka.

Photo : Radio-Canada / Anne-Andrée Daneau

Les distillateurs souhaitent maintenant impliquer les résidents de la région dans leur projet avec à une campagne de sociofinancement grâce à laquelle ils espèrent récolter 20 000 $ d’ici le 12 décembre.

« Ça permet d'engager les gens, de créer un effet de communauté. Les gens qui participent à la campagne ont une part de réussite dans notre projet! »

Les propriétaires comptent faire vieillir pendant au moins 10 ans quelques litres de cette eau-de-vie, afin d'en faire un whisky d'exception.

Avec les renseignements d’Anne-Andrée Daneau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !